Au Havre, de la prison ferme requise contre deux militants ouvriers !

Au Havre, depuis l’affaire Jules Durand, les erreurs judiciaires : on connaît !! Ça pourrait se renouveler puisque vendredi après-midi, le Procureur a requis 6 MOIS DE PRISON FERME pour les 2 secrétaires généraux de l’UL CGT et 500€ d’amende ! Tout le monde sait pourtant ce qui s’est réellement passé……

LeHavre

La CGT a réuni près de 4000 salariés devant le palais de justice ce matin…… On sera beaucoup plus nombreux pour aller entendre le verdict le 31 Mars prochain.

Extraits d’Actu 76 concernant le procès de quatre militants CGT du Havre :

La CGT retient son souffle jusqu’au 31 mars : la justice rendra son jugement à 13h30. C’est après plus de quatre heures de débats, vendredi 21 février 2014, que le président du tribunal correctionnel du Havre a levé l’audience, consacrée à deux affaires, desquelles devaient répondre quatre syndicalistes.

Tout commence à 8h30 : une centaine de membres de la CGT se trouvent déjà devant le palais de justice du Havre, pour soutenir les quatre prévenus. Ce sont deux secrétaires de l’union locale de l‘organisation syndicale , Reynald Kubecki et Jacques Richer, ainsi que leur prédécesseur, Pierre Lebas, et Dominique Mutel, élu communiste havrais. Ce matin-là, les quatre hommes sont convoqués pour répondre de « dégradations ou détériorations du bien d’autrui commis en réunion ». Les faits remontent à la manifestation du 10 septembre 2013, après le rassemblement, des manifestants s’en sont pris au locaux du PS et du PRG.

Les locaux du PS dégradés

Alors que l’audience commence, les cornemuses des dockers retentissent dans l’ensemble du bâtiment. Les agents portuaires et les dockers sont venus apporter leur soutien aux prévenus. Selon la CGT, ils auraient été près de 4 000, durant la matinée du 21 février, devant le palais de justice. Les secrétaires de la CGT reconnaissent leur implication dans le collage d’affiches et d’autocollants sur les locaux du PS et du PRG en insistant sur le fait que « ces actions n’étaient pas préméditées ».

Les accusations se portent ensuite sur le démontage de la plaque de la députée Catherine Troallic. Daniel Mutel nie son implication. Les secrétaires rappellent que la plaque a été rendue en main propre et qu’elle n’a pas été dégradée. L’affaire n’ira pas plus loin, car Catherine Troallic, qui avait porté plainte, a décidé de ne pas se constituer partie civile. La député affirme « ne pas souhaiter alimenter d’avantage la polémique »

La demande du procureur de la république est claire : il requiert deux mois d’emprisonnement avec sursis et 300 € d’amende pour les quatre prévenus de la CGT.

Jacques Richer, secrétaire de l’union locale de la CGT, attendra le 31 mars 2014 pour connaître le délibéré.

SPB : 6 mois ferme pour les deux prévenus

Jacques Richer et Reynald Kubecki ont été une nouvelle fois entendus par le tribunal du Havre. Les deux secrétaires de l’union locale CGT comparaissaient, eux, pour des faits de vol avec violences sur un huissier de justice, le 10 janvier 2014, lors du conflit social mené au sein de la société SPB. Le procès a duré près de deux heures. Les deux hommes sont accusés d’avoir arraché les dossiers d’un huissier de justice qu’ils ont ensuite jeté dans un feu de pneus.
Pourtant, le plaignant qui a témoigné à la barre n’a pas reconnu Jacques Richer parmi ses agresseurs. La décision du procureur de la république est néanmoins sans appel : il requiert six mois ferme et 500 € d’amende pour les deux hommes. Le délibéré sera, lui aussi, rendu le 31 mars prochain. Pour Me Capron, l’avocat des deux prévenus, les réquisitions sont révélatrices :

Ils ont rappelé de nombreuses affaires où la CGT était impliquée, alors que mes clients n’étaient pas présents lors des faits. Ils font énormément d’amalgames. Nous avons passé près de 7 heures d’audience pour deux dossiers assez mineurs. Les peines réclamées sont exemplaires. Je crains malheureusement que mes clients aient servi d’exemple, c’est dommage, le droit pénal n’est pas là pour ça.

2 réponses à “Au Havre, de la prison ferme requise contre deux militants ouvriers !

  1. Pingback: La Feuille de Chou | Au Havre, de la prison ferme requise contre deux militants ouvriers ! | Presse quotidienne radicale au capital illimité d'indignation. Ce qui n'est pas dans le Journal est dans la Feuille de Chou.La Feuille de Chou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s