Répression contre les travailleurs de la société minière Kinross Tasiast

Communiqué de la CGTM et de la CLTM, 18 février 2014 :

Des dizaines de travailleurs de la société minière Kinross Tasiast qui s’étaient rassemblés ce matin devant la primature pour exprimer leur ras-le-bol face au laxisme des autorités à faire appliquer la loi, ont fait l’objet d’une répression féroce et barbare opérée par une unité de la garde nationale au moment où deux délégués du personnel étaient dans l’antichambre du Premier Ministre dans l’attente d’une audience qui n’a finalement pas eu lieu.

Pour disperser les travailleurs, les forces de sécurité se mettaient à arroser de gaz lacrymogène le rassemblement occasionnant ainsi des blessures graves dans les rangs de manifestants.

Une vingtaine d’employés, dont un délégué du personnel, en l’occurrence, Monsieur Boubacar ould Merzoug, ont été arrêtés et conduits d’abord dans les locaux de l’état major de la garde nationale où ils étaient torturés et soumis à un traitement cruel, humiliant et dégradant avant d’être répartis entre les commissariats de police N° 1 et 2 de la moughataa du Ksar à Nouakchott.

Face à cette situation extrêmement grave et alarmante, la Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie (CGTM) et la Confédération Libre des Travailleurs de Mauritanie (CLTM) :

• Condamnent avec la plus grande énergie la répression sauvage perpétrée par des éléments de la garde nationale contre les travailleurs de Kinross Tasiast qui usent de leur droit légitime de manifester.

• Dénoncent le recours injustifié à la force contre les manifestants pacifique qui constitue une atteinte grave à la liberté individuelle et collective et une transgression des dispositions de la constitution et des lois de la République.

• Expriment leur solidarité avec les manifestants dans l’exercice de leur droit de manifester consacré par la constitution de notre pays et par les divers instruments internationaux auxquels la Mauritanie a souscrit.

• Rappellent le gouvernement de Mauritanie des ses engagements dans le cadre des accords internationaux qui consiste à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer que les autorités compétentes protègent toute personne, individuellement ou en association avec d’autres, de toute violence, menace, représailles, discrimination de facto ou de jure, pression ou autre action arbitraire.

Nouakchott, le 18 Février 2014

Abdallahi ould Mohamed dit NAHAH, SG de la CGTM

Samoury ould Beye, SG de la CLTM

Publicités

Une réponse à “Répression contre les travailleurs de la société minière Kinross Tasiast

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s