Grève des ouvriers au chantier du barrage de Memve’éle

297 Online, 18 février 2014 :

Ils accusent le Directeur général du projet Dieudonné Bisso et la Cellule d’appui à la construction du barrage de complicité et de complaisance avec les Chinois de Synohidro.

Pour exprimer leur ras-le-bol face aux mauvais traitements dégradants et la complicité du directeur du Projet Dieudonné Bisso les ouvriers camerounais ont décidé d’entrer en grève cette semaine. Les griefs retenus sont entre autres le mauvais traitement dont ils font l’objet le non-respect du code de Travail en vigueur au Cameroun et les humiliations fréquentes sur le site de construction du barrage.

Depuis le lancement du projet des voix s’élevaient déjà pour décrier les conditions de travail précaires des salaires payés au noir des licenciements abusifs et de l’absence d’une sécurité de travail. Les ouvriers camerounais avaient saisi le Ministre du travail et de la sécurité sociale Grégoire Owona qui effectuera une descente sur le terrain. A l’issue de cette descente des recommandations fermes avaient été faites notamment la nomination des camerounais à des postes de cadre l’amélioration du cadre de travail.

Recommandations qui sont restées lettre morte. Suite au décès d’un ouvrier camerounais leurs collègues n’auraient montré aucun-signe de compassion et affiché une indifférence. Suffisant pour que les ouvriers camerounais saisissent une fois de plus le Ministre du travail et de la sécurité sociale Grégoire Owona suite à ce décès de revenir sur le terrain à travers une correspondance en date du 14 février dernier. Le Directeur du projet Dieudonné Bisso avait également été saisi mais aveuglé par les avantages et les attentions dont il fait l’objet par les chinois il est resté muet comme une carpe.

Lui qui en effet devrait servir d’interface entre la partie camerounaise et les partenaires. Le supplice des ouvriers camerounais n’aura que trop duré. Un ouvrier camerounais diplômé de l’enseignement supérieur (licence) percevrait ainsi moins de 100.000 FCFA mensuel les chinois de Synohidro recrutent et licencient selon leur convenance pas d’immatriculation à la Caisse nationale de prévoyance sociale. Les heures de travail avoisinent 14 heures par jour au mépris de la législation camerounaise dans des conditions d’hygiène inhumaines.

En tout état de cause un préavis de grève a été déposé par les ouvriers camerounais qui entendent déposer marteau et truelle pour battre le macadam la semaine prochaine. Le Directeur du projet Dieudonné Bisso et les responsables de la cellule d’appui à la construction ne dormiront plus d’un sommeil tranquille.

Une réponse à “Grève des ouvriers au chantier du barrage de Memve’éle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s