Erevan : Les ouvriers de Nairit exigent des arriérés de salaires

Nouvelles d’Arménie, 16 février 2014 :

Les ouvriers de Nairit, une usine de produits chimiques qui fonctionne au ralenti à Erevan, ont donné au gouvernement jusqu’au 20 Février afin de leur fournir un calendrier précis de remboursement de leurs arriérés de salaires depuis 15 mois et des informations concernant l’avenir de l’entreprise. Sinon, ils menacent de reprendre leurs protestations.

Mercredi, les ouvriers de Nairit avaient déjà organisé une manifestation près du bâtiment du gouvernement. Le Ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Armen Movsisyan leur a promis que les arriérés de salaires pendant un mois seraient remboursés bientôt. Mais il aurait été vague sur le reste des arriérés de salaires et n’a fourni aucune information précise quant à la possibilité de reprendre la production à l’usine.

Les manifestants se sont ensuite rendus à l’administration présidentielle où ils ont envoyé des délégués afin d’obtenir une réponse à leur lettre.

Les protestations des ouvriers de Nairit pour leurs arriérés de salaires ont été récurrentes récemment car le seul producteur de caoutchouc chloroprène dans tout l’espace post-soviétique n’a pas eu de production au cours des trois dernières années. Ainsi 1500 des 2700 employés de Nairit ont été mises à pied obligatoirement en attendant la reprise de la production.

L’année dernière, la compagnie russe Rosneft a indiqué sa volonté d’acheter l’usine chimique après avoir résolu les problèmes avec ses dettes de plusieurs millions.

Publicités

Une réponse à “Erevan : Les ouvriers de Nairit exigent des arriérés de salaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s