Corée du Sud : Quatre dirigeants syndicalistes toujours en détention

Yonhap, 29 janvier 2014 :

Une cour a ordonné ce mercredi la poursuite de la détention de quatre dirigeants syndicalistes de la Korea Railroad Corp. (KORAIL), accusés d’avoir mené le mouvement de grève «illégale».

Intervention policière au local de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) à Séoul le 22 décembre pendant la grève des cheminots.

Les quatre syndicalistes, dont le chef du syndicat de la KORAIL Kim Myung-hwan, sont détenus depuis le 17 janvier. La grève de trois semaines aurait entraîné d’énormes pertes financières, selon le gouvernement.

La Cour du district ouest de Séoul a rejeté la demande d’ordonnance d’habeas corpus des quatre syndicalistes après la tenue d’une audition visant à déterminer la légalité de leur emprisonnement. «La détention est appropriée car il n’y a pas eu de changement particulier de la situation depuis l’émission des mandats d’arrêt», a dit la juge Kim Ha-neul dans son jugement.

Des centaines de syndicalistes font face à des mesures disciplinaires pour leur participation à la grève. Les cheminots s’opposaient à la création d’une filiale de la KORAIL chargée de gérer une ligne de trains à grande vitesse, un développement que les cheminots considèrent comme précurseur à la privation de l’entreprise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s