Quatrième semaine de grève des cheminots coréens

Yonhap, 29 décembre 2013 :

La grève des cheminots entamera lundi sa quatrième semaine. La direction a lancé ce jeudi l’embauche de remplaçants sous contrat CDD. Quelque 1.700 candidatures ont été reçues en deux jours après l’annonce de 660 postes. Déjà, 29 personnes ont signé un contrat et seront affectées sur leur lieu de travail dès lundi après-midi.

Suite à l’ultimatum de la direction à l’issue de la rupture du dialogue avec le syndicat vendredi, 974 cheminots ont repris le travail, portant le total à 2.146 depuis le début, alors que 6.656 personnes sont toujours en grève ce dimanche, selon les chiffres du ministère du Territoire, de l’Infrastructure et du Transport.

La direction de Korea Railroad Corp. (KORAIL) a déclaré hier le lancement des processus du conseil de discipline contre 490 responsables du syndicat pour les sanctionner, des sanctions qui peuvent aller jusqu’à la destitution. De plus, le gouvernement a haussé le ton avec fermeté face à cette grève en la jugeant «illégale» et a délivré une autorisation d’exploitation de la filiale de KORAIL, KTX Suseo, vendredi soir.

Le syndicat a réclamé l’arrêt de cette procédure administrative pour la création de la nouvelle firme de gestion des trains à grande vitesse partant depuis la gare de Suseo, au sud-est de Séoul. Le chef du syndicat, Kim Myung-hwan, a annoncé vendredi matin que «les grévistes peuvent suspendre la grève si le gouvernement arrête la procédure d’autorisation d’exploitation (de KTX Suseo)».

Hier soir, une manifestation pour appeler à une grève générale a été organisée par la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) sur la place de la mairie de Séoul, qui a rassemblé quelque 100.000 personnes, selon les organisateurs (24.000 d’après la police).

En contestant la politique d’affrontement du gouvernement contre le syndicat, en particulier l’intervention de la police au siège de la KCTU et les tentatives de privatisation des chemins de fer, le chef de la KCTU, Shin Seung-cheol, a martelé lors de ce rassemblement que «l’administration Park a jeté à l’eau l’étincelle des négociations en délivrant l’autorisation pour KTX Suseo. Il s’agit d’une déclaration de guerre contre l’espoir du peuple qui demande une résolution à travers le dialogue et des concessions».

Cet affrontement «sans issue» se poursuivra la semaine prochaine s’il n’y a pas de solution miracle. Le réseau ferroviaire fonctionnera au taux moyen de 74,3% en comparaison de son activité normale. Le trafic de trains à grande vitesse sera réduit au minimum avec un taux de 56,9%, ceux des trains traditionnels Saemaeul à 59,5%, Mugunghwa à 63% et des trains de marchandises à 20% la semaine prochaine.

Un responsable de KORAIL a noté que «la fatigue du personnel de remplacement augmentera avec la continuation de la grève et on sera obligé de réduire le taux de circulation par soucis de sécurité mais si le nombre de grévistes retournant sur leur lieu de travail augmente, on les réintégrera le plus vite possible».

Une réponse à “Quatrième semaine de grève des cheminots coréens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s