Archives quotidiennes : 21/12/2013

Mouvement de grève suivi chez Sanofi à Amilly

amilly-sanofi-gr-ve_1387221

Il y avait du monde ce jeudi matin devant les grilles de l’usine Sanofi à Amilly.

amilly-sanofi-gr-ve_1387219

Sur les 600 salariés (CDD et intérimaires compris) travaillant sur les sites de production et de distribution, la moitié était en grève selon les syndicats. Ils étaient plus de 200 à faire le point dans le bâtiment social. Ce mouvement dénonce le 0 % proposé par la direction du groupe pour les augmentations salariales alors que les bénéfices de Sanofi s’élèvent à plus de 7 milliards d’euros en 2013.

amilly-sanofi-gr-ve_1387220

http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/gatinais/montargis/2013/12/12/mouvement-de-greve-suivi-chez-sanofi-a-amilly_1799316.html

Publicités

Total : Poursuite de la grève dans quatre raffineries

AFP, 21 décembre 2013 :

Quatre des cinq raffineries françaises du groupe pétrolier Total étaient toujours en grève samedi, dans le cadre d’un mouvement reconductible portant sur les salaires qui se poursuivra au moins jusqu’à lundi midi, a-t-on appris auprès de la CGT.

total59

«La mobilisation continue dans tous les établissements qui étaient en grève hier (vendredi)», a indiqué Eric Sellini, coordinateur groupe CGT. Le mouvement qui en est à son neuvième jour se poursuivra dimanche, la grève ayant été «votée jusqu’à lundi midi», a-t-il ajouté.

Lire la suite

Lutte pour les salaires dans le commerce de détail à Berlin et dans le Brandebourg

Si dans le Bade-Wurtemberg, la direction syndicale a signé un accord au rabais avec le patronat concernant les salaires dans le commerce de détail, la lutte continue dans le Brandebourg et à Berlin.

Blocage d'H&M à Berlin, 20 décembre

Blocage d’H&M à Berlin, 20 décembre

Vidéo : Manifestation à Berlin et grève des employés du commerce de détail le 29 novembre. Les travailleurs parlent de la mobilisation dans plusieurs magasins de Berlin et du Brandebourg, de la création de nouvelles sections syndicales au cours de la lutte, et de leurs conditions de travail.

Lire la suite

Inde : les travailleurs marchent en masse sur le Parlement

IndustriALL :

Le 12 décembre, 200.000 travailleurs et travailleuses se sont rassemblés à Delhi pour exiger, entre autres choses, la ratification des Conventions 87 et 98 de l’OIT.

workers_rally_in_dehli_1

La marche, qui relié Ramlila Maidan au Parlement, était organisée par les onze centrales syndicales.

Les manifestants revendiquaient l’arrêt des politiques néolibérales du gouvernement, qui se sont traduites par une croissance du chômage, une production agricole en berne, des réductions de salaire et une perte de revenus en termes réels. Ils ont appelé les travailleurs à mener un rôle crucial pour sortir de cette zone de turbulences par le biais d’actions collectives.

Lille : les Roms de la bourse du travail attaquent le préfet

La Voix du Nord, 20 décembre 2013 :

Les Roms hébergés à la bourse du travail à Lille-Fives ne seront pas accueillis dans les hébergements d’urgence prévus notamment à Bailleul. Hier, la préfecture, qui proposait 52 places pour 110 Roms environ, et les syndicats qui leur viennent en aide, l’ont confirmé, chacun rejetant cet échec sur l’autre.

En effet, dans un communiqué, le préfet indique prendre acte « du refus des organisations syndicales et des personnes de culture rom d’accepter une telle offre ». « Mensonges ! », répondait hier soir Vladimir Nieddu, représentant l’Union syndicale Solidaires. « Ce qu’écrit le préfet est faux. Les 52 Roms choisis pour bénéficier d’un hébergement l’ont évidemment accepté. Mais le préfet a assorti cette offre d’une condition : que les 60 autres quittent la bourse du travail (qui n’est pourtant pas un bâtiment d’État), sans leur donner de solution de relogement. Cela veut dire les mettre à la rue. C ’est un chantage : la moitié du groupe peut être relogée si l’autre moitié est mise dehors… Nous, nous acceptons, en attendant mieux, le relogement des 52. Mais le préfet n’a pas tenu ses engagements. »

Lire la suite

Marche des réfugiés Afghans de Bruxelles à Mons

RTBF, 20 décembre 2013 :

Quelque 250 Afghans qui occupent l’église du Béguinage à Bruxelles depuis un mois ont quitté les lieux ce vendredi matin. Ils ont décidé de marcher de Bruxelles à Mons pendant trois jours pour sensibiliser le pays sur la précarité de leur situation. Les demandeurs d’asile afghans demandent qu’on reconsidère la politique d’expulsion menée par Maggie De Block. Ils rencontreront Elio Di rupo, à Mons, dimanche après-midi. Le réalisateur du film « La Marche », Nabil Ben Yadir, a tenu à les accompagner.

Le Collectif des Afghans, à l’origine de l’événement, souhaite via cette marche sensibiliser les citoyens, les associations, les syndicats et les autorités locales à la situation des Afghans. Une délégation de participants devrait ainsi être reçue dans les différentes villes où la marche fera escale. « La police a déjà confirmé qu’une délégation de 10 personnes sera reçue par les autorités », explique le coordinateur Oscar Flores. « Normalement, on devrait aussi rencontrer le Premier ministre ».

Lire la suite

Manifestations en Espagne pour défendre le droit à l’IVG

Alors que le gouvernement réactionnaire tente un retour de 30 ans en arrière en remettant en cause le droit à l’IVG, des manifestations ont eu lieu hier soir, 20 décembre, dans plusieurs villes d’Espagne pour défendre le droit à l’IVG.

Barcelone :

IvgBarc

IvgBar

Lire la suite