Appel de Solidaires à la manifestation du 18 décembre, journée internationale des migrant-es

Le changement de gouvernement n’a pas été celui des politiques des quota d’expulsions, de la régularisation au cas par cas, de la division des étrangers/ères par la multiplicité et la précarisation des titres de séjour.siteoff0

Pour Solidaires, le droit de séjour doit être lié à la personne et non subordonné à son intérêt économique. Il doit être stable et garanti par la loi et non à la discrétion des autorités, par tout cet ensemble de textes dérogatoires qui a émietté le droit au titre unique de séjour et de travail crée en 1984.

La circulaire du 28 novembre 2012 a rajouté de fait de nouvelles sous catégories et perpétue l’approche uniquement utilitariste des politiques migratoires !

La Marche des sans-papiers du Grand Paris, les mobilisations lycéennes contre les expulsions, et la manifestation du 7 décembre contre le racisme et pour l’égalité des droits ont rappelé que les étrangers/ères qu’ils-elles soient sans titre de séjour ou avec des titre de séjour précaires, continueront à se mobiliser avec tous leurs soutiens contre l’exploitation, l’abus de pouvoir et la volonté de les rendre invisibles, tout comme lors du précédent gouvernement.

L’Union syndicale Solidaire refuse toute politique migratoire qui repose sur une logique répressive et xénophobe mais aussi utilitariste réduisant tout-e étranger/ère à une valeur et un coût pour la collectivité.

Nous dénonçons la persécution des Roms ainsi que toute discrimination ou stigmatisation en lien avec l’origine ou la religion.

Nous luttons pour l’avancée des droits dans notre pays, nous voulons une égalité effective des droits entre français-es et étranger/ères et le respect pour tous-tes des droits fondamentaux, que ce soit dans le travail, l’éducation et la formation, l’accès aux soins, aux prestations sociales, à la retraite, le recours à la justice, la vie privée et familiale.

Nous réclamons : 
– la fin de la catégorisation administrative des étrangers, qui multiplie de manière absurde et opaque les statuts ;
– la délivrance de titres de séjour de plein droit, sur des critères objectifs en lieu et place du discrétionnaire et de l’arbitraire dans la perspective de la généralisation de la carte de résident, conquête de la mobilisation de la Marche pour l’égalité, c’est-à-dire un titre de séjour dont la pérennité est garante du plein accès à tout ce qui permet l’intégration. Les différents titres devront disparaître pour la mise en place d’un titre unique. Enfin nous voulons que la promesse – faite en 1981 – du droit de vote pour les résidents étrangers soit tenue.

Nous appelons aux manifestations organisées le 18 décembre 2013, journée internationale des migrant-es. 

MANIFESTATION A PARIS LE MERCREDI 18 DECEMBRE à 18 heures du M° Belleville à République

http://www.solidaires.org/article46716.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s