Archives quotidiennes : 05/12/2013

Débrayage spontané d’une centaine de salariés de La Redoute

Une centaine de salariés de La Redoute, sur le site de La Martinoire à Wattrelos, ont cessé le travail jeudi 5 décembre pendant environ deux heures pour dénoncer le plan de reprise annoncé la veille par Kering, a-t-on appris de source syndicale.« Ce matin, aux alentours de 10 heures, une centaine de salariés de La Martinoire ont débrayé pour dénoncer le plan de reprise annoncé en comité d’entreprise extraordinaire », a indiqué la Confédération génnérale du travail (CGT) de La Redoute dans un communiqué.

Une nouvelle manifestation des salariés de La Redoute est prévue pour le 13 décembre.

Une nouvelle manifestation des salariés de La Redoute est prévue pour le 13 décembre.

Vers midi, tous les salariés sont retournés à leur secteur, « bien décidé à convaincre tous les collègues de l’importance de réussir la prochaine manifestation le 13 décembre (…) à Roubaix », peut-on lire dans le communiqué. Lire la suite

Sautron : La plateforme Lidl à nouveau bloquée par des salariés

Presse Océan, 5 décembre 2013 :

La plateforme Lidl de Sautron, qui alimente une soixantaine de magasins dans la région, est bloquée depuis ce matin par des salariés en grève.

Lundi, déjà, l’entrepôt avait été bloqué par des grévistes à l’appel de l’Unsa pour dénoncer les conditions de travail et les méthodes de management au sein de l’enseigne.

Lire la suite

Goodyear : les salariés bloquent à nouveau l’usine d’Amiens-Nord

Le Parisien, 5 décembre 2013 :

La mobilisation ne faiblit pas chez les Goodyear. Environ 300 salariés du site d’Amiens-Nord, ainsi que des employés d’autres entreprises en difficulté, se sont rassemblés, ce jeudi, devant l’usine. Depuis plusieurs semaines, les opposants à la fermeture du site multiplient ainsi les actions «coup de poing», notamment devant la cellule chargée de leur reclassement, mise en place le 18 novembre dernier.

Des salariés de Valeo Amiens, Bridgestone, Procter & Gamble, Sanofi-Aventis ou encore Ricoh se sont joints au combat des Goodyear. Ils se sont réunis devant le dépôt de l’usine, bloqué par un feu de pneus, à l’appel du syndicat CGT Goodyear à Amiens-Nord, ultra-majoritaire, avant de quitter les lieux vers 13 heures.

«Aujourd’hui, il y a un ras-le-bol d’avoir des entreprises qui délocalisent et veulent licencier alors qu’elles font des profits. (…) C’est une catastrophe: 1.000 suppressions d’emplois à gauche, 800 à droite. Le problème c’est qu’on se bat chacun de notre côté», a déclaré Mickaël Wamen, représentant CGT de Goodyear, déplorant que «la confédération CGT n’ait pas appelé à un grand rassemblement».

Lire la suite

Goodyear : manifestation à Amiens contre le plan social

France Bleue, 5 décembre 2013 :

La CGT Goodyear appelait jeudi matin à une manifestation devant le dépôt de pneus en zone industrielle nord à Amiens. Le syndicat majoritaire souhaitait que les ouvriers d’autres usines en France menacées par un plan social se joignent au mouvement. Près de 250 personnes se sont rassemblées à la mi-journée. Des salariés de Bridgestone à Béthune, de Sanofi à Vitry-sur-Seine étaient sur place ainsi que des ouvriers amiénois de l’équipementier automobile Valéo et du fabricant de sèche-linge Whirlpool.

Une banderole où il est inscrit « Sauver Goodyear, c’est maintenant » a été posée contre le grillage du dépôt, près duquel des pneus brûlaient. « C’est la troisième semaine qu’on bloque notre dépôt, parce que notre direction nous dit que les pneus qu’on fait ne servent à rien », a expliqué Franck Jurek, représentant CGT.

Lire la suite

Nos salaires stagnent, les dividendes flambent

Quelques chiffres et graphiques publiés par la CGT :

45 jours de travail par an pour payer leurs dividendes aux actionnaires

En 1981, les dividendes versés aux actionnaires représentaient 10 jours de travail par salarié dans les sociétés non financières. En 2012, ils en représentent 45 jours soit, 4,5 fois de plus.

Lire la suite

La restauration rapide en grève aux États-Unis

Radio Canada, 5 décembre 2013 :

Aux États-Unis, l’industrie de la restauration rapide se prépare à une autre journée de grève jeudi. Dans une centaine de grandes villes, des employés manifesteront pour réclamer une hausse du salaire minimum à 15 $US l’heure et le droit de se syndiquer.

Il s’agit de la deuxième journée de grève de cette envergure en quelques mois. En août dernier, des manifestants avaient paralysé le service dans les restaurants d’une soixantaine de grandes villes américaines. Le mouvement de protestation, qui a démarré l’an dernier à New York, ne cesse de prendre de l’ampleur.

Lire la suite

L’usine Case New Holland à Zedelgem en grève

Belga, 5 décembre 2013 :

Le personnel du fabricant de machines agricoles Case New Holland (CNH) à Zedelgem a arrêté le travail jeudi matin après le licenciement d’un collègue, a indiqué la FGTB Métal (ABVV Metaal).

Le collègue en question aurait été remercié car il ne portait pas ses lunettes de sécurité. Des discussions ont été menées avec la direction mais n’ont rien donné.

Lire la suite

Egypte : grève dans la métallurgie

Afrik.com, 5 décembre 2013 :

5 000 des 12 600 ouvriers de l’usine de Helwan, appartenant à la Société égyptienne pour le fer et l’acier (HADISOLB) ont entamé leur deuxième semaine de protestation, transformant leur sit-in en grève partielle.

L’usine de Helwan, fleuron historique de la métallurgie égyptienne, ne fonctionne plus aujourd’hui qu’au ralenti. Près de 5 000 ouvriers d’HADISOLB ont planté le piquet pour exiger le paiement de 16 mois d’arriérés de primes sur les profits annuels. Cette somme, qui vient compléter de manière conséquente les salaires des ouvriers, est normalement distribuée aux mois de juin et de novembre. Les voix s’élèvent aussi contre la mauvaise gestion de l’usine et la corruption du conseil d’administration, accusé de mener l’entreprise à la faillite en ne fournissant pas suffisamment de coke pour faire fonctionner les hauts-fourneaux. Seul un de ces fours serait d’ailleurs en état de marche.

Lire la suite

Rythmes scolaires : les écoles en grève aujourd’hui

Le Parisien, 5 décembre 2013 :

Une majorité d’écoles seront au ralenti, ou purement et simplement closes, ce jeudi. Les instituteurs et les personnels municipaux assurant les activités périscolaires sont appelés à la grève sur la réforme des rythmes scolaires et la priorité au primaire, un mouvement soutenu par des parents d’élèves.

Un peu plus de quatre instituteurs sur dix feront grève, selon une estimation du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire. A Paris, où une manifestation est prévue, il annonce «plus de 30% de grévistes et au moins 40 écoles fermées». Pour sa part, le ministère de l’Education annonce moitié moins de grévistes au niveau national (21,35%) et 22% dans l’Académie de Paris.

Lire la suite

Montceau-les-Mines : Blocage levé à « Lidl »

Le Journal de Saône-et-Loire, 5 décembre 2013 :

Après trois jours de blocage, les salariés grévistes de la plateforme de distribution Lidl ont repris leur activité.

Bloquée depuis lundi 8 h par une quarantaine de grévistes, la plateforme régionale de distribution « Lidl » a repris son activité de livraison hier soir. Un protocole d’accord signé entre direction et le syndicat Unsa a permis de lever ce blocage qui a perduré au-delà de la journée d’action nationale de lundi.

Lire la suite