Afghanistan : les femmes de nouveau lapidées pour adultère

Yahoo News, 25 novembre 2013 :

En Afghanistan, 12 ans après la chute des talibans, le gouvernement Karzai devrait réintroduire la lapidation comme peine capitale pour les auteurs d’adultère avec un projet de réforme du code pénal basé sur la charia.

Dimanche se réunissait à Kaboul la  » Loya Jirga « , la  » Grande assemblée « . Sublime parterre traditionnel de 2.500 chefs de clans, de tribus, de grandes familles afghanes. Ils ne sont pas élus et ils s’en moquent. Les grandes leçons de démocratie importées depuis 30 ans n’y changent rien. Un homme ne vaut pas un vote. Ils sont rois d’une vallée, d’une montagne, d’un quartier. Leur nom vaut mandature et le président Hamid Karzai sait que rien ne se décide dans le pays sans leur accord. Ce dimanche, ils ont longtemps palabré sur un plan de retrait des 75.000 soldats américains et ont dit OK pour signer l’accord avant la fin de l’année. Pourquoi signer un accord pour partir me direz vous ? Essentiellement pour éviter de se faire canarder sur le chemin du retour et s’assurer que l’armée, mais aussi les chefs traditionnels dont de nombreux talibans, observeront un peu de retenu.



100 coups de fouet pour l’amant célibataire, la mort pour la femme adultère

Et pendant ce temps à Kaboul ? Et bien pendant ce temps,  » le gouvernement afghan travaille monsieur « , à construire l’avenir, comme tout bon gouvernement. En ce moment, le texte qui retient son attention est celui de la réforme du code pénal. Un article qui prévoit surtout de rétablir la peine de mort par lapidation en cas d’adultère. Pour la femme adultère, la mort évidemment : le crâne et les os brisés à coup de pierres. Pour son amant, la mort s’il est marié lui aussi (l’égalité des sexes progresse en Afghanistan). Mais si l’amant est célibataire, ce sera seulement 100 coups de fouet. La sanction du vol et de la consommation d’alcool sont aussi à l’étude. Apparemment, on se dit à Kaboul qu’on a envoyé le bouchon un peu loin ces dernières années et qu’il est temps de revenir aux traditions. La charia, toute la charia, rien que la charia. La pression des talibans et des chefs qui leur sont proches n’y est pas pour rien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s