67ème jour de grève des facteurs d’Ecole Valentin

Les grévistes ont été reçus ce vendredi 22 novembre par Alix Clère, Directrice des opérations, pilotage et performance et Johan Sanna, Directeur d’établissement pour qu’ils reprennent le travail…

1213719120_la_poste_008

Les grévistes ont été reçus par Alix Clère, Directrice des opérations, pilotage et performance : « désolés, on ne sait pas ce que c’est comme fonction » précise Julien Juif, du syndicat Sud PTT et Johan Sanna, Directeur d’établissement.

« Elle n’était pas là pour négocier, mais pour faire passer un message qui consistait à faire reprendre les grévistes ce vendredi matin à 9h30. En proposant même de les véhiculer depuis le centre ville à la plate forme Albert Thomas… » indique Julien Juif.

Pour la Direction, « 67 jours de grève c’est 67 jours de trop. En tant qu’employeur responsable il est du devoir de La Poste d’encourager et d’accompagner la reprise du travail des trois facteurs qui se sont laissés entraîner dans une voie qui est sans issue ».

Du côté des grévistes, « Depuis le début du conflit social, aucune ouverture réelle du dialogue, ni par le Directeur local ni par la Directrice régionale du Courrier, Madame Théa. Celle-ci, sollicitée plusieurs fois, a toujours refusé de recevoir le syndicat Sud et les grévistes. Début octobre, le syndicat Sud a alerté les élu-es de Besançon et alentours et a demandé leur mobilisation pour défendre localement le service public postal et les emplois. »

« D’ici 2020, les volumes du courrier seront divisés par 2 selon les hypothèses les plus optimistes »

La Poste rappelle que « depuis le début d’année, le volume du courrier a baissé de 8% en Franche-Comté ce qui représente 70 000 objets sur les 900 000 distribués quotidiennement dans la région, l’équivalent de la distribution dans l’agglomération de Besançon. D’ici à 2020, les volumes du courrier seront divisés par 2 selon les hypothèses les plus optimistes. Dans ce contexte, il est normal que La Poste évolue et s’adapte à son environnement, ses marchés,  c’est une attitude responsable et nécessaire pour maintenir les emplois des postiers ».

« La Poste est détenue à 100% par L’Etat »

Le syndicat Sud rappelle de son coté que « En Seine-Maritime, au Havre et dans d’autres communes, des Conseils municipaux ont voté des motions pour le maintien et la défense du service postal. Rappelons que le capital de La Poste est détenue à 100% par L’Etat et que les missions de service public de la Poste sont inscrites dans la Loi. Les élu-es ont donc leur mot à dire, en tant que représentant-es de la population ».

http://www.macommune.info/article/69eme-67eme-jour-de-greve-des-facteurs-decole-valentin-91686

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s