Ikea : le directeur général et le directeur financier en garde à vue

3213651_e1eba14613684d03a2fbc636ba4023f683d64dc7_640x280

Le directeur général d’Ikea France, Stefan Vanoverbeke, et son directeur financier, Dariusz Rycher, sont en garde à vue à Versailles (Yvelines) depuis ce lundi matin, dans le cadre d’une enquête pour espionnage illicite. Ils sont soupçonnés de s’être renseignés illégalement sur les antécédents judiciaires de leurs salariés et de leurs clients depuis qu’un groupe d’employés de l’enseigne a déposé une plainte contre X pour «utilisation frauduleuse de données personnelles» en mars 2012.

C’est la deuxième fois que les deux hommes se retrouvent en tête-à-tête avec les enquêteurs.Le 7 novembre dernier, ils avaient été placés en garde à vue, mais sans être interrogés, dans le siège social d’Ikea France à Plaisir (Yvelines), où les policiers avaient mené une perquisition. Cette perquisition avait lieu dans différents services du siège, dont la direction et la comptabilité. Lors d’une précédente perquisition dans les locaux de l’enseigne, menée le 5 novembre, des ordinateurs et des documents papiers et numériques avaient été saisis.
Jean-Louis Baillot, l’ancien directeur général d’Ikea France, est également entendu, selon une autre source policière.

Une dizaine de mises en examen

Une dizaine de personnes ont déjà été mises en examen depuis l’ouverture de cette enquête, notamment Jean-François Paris, responsable du département gestion du risque de 1998 à 2012, et de son ancienne adjointe. Par ailleurs, quatre fonctionnaires de police, dont des gradés, ont été mis en examen depuis le printemps pour violation du secret professionnel et recel de divulgation d’informations à caractère privé. Ces policiers sont soupçonnés d’avoir reçu des rémunérations des dirigeants d’Ikea pour leur permettre d’avoir accès à des informations de fichiers de police Stic (système de traitement des infractions constatées), dans le but d’effectuer des recherches sur les antécédents des salariés et des candidats à l’embauche.

«Les allégations de non-respect de la vie privée sont prises très au sérieux et Ikea a tout fait pour que des pratiques contraires à ses valeurs ne puissent plus se reproduire à l’avenir», a fait savoir le géant de l’ameublement dans un communiqué diffusé le 7 novembre.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/ikea-le-directeur-general-et-le-directeur-financier-en-garde-a-vue-18-11-2013-3326975.php

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s