Hébergement d’urgence: Plus de 800 demandes non satisfaites à Paris la semaine dernière

La maraude du Samu Social dans la métropole lilloise.

La maraude du Samu Social dans la métropole lilloise.

Alors que les premiers froids arrivent, le 115 est déjà débordé…

Les premiers froids se font à peine ressentir que, déjà, toutes les demandes d’hébergement d’urgence ne peuvent être satisfaites. Selon nos informations, 594 hommes et 240 femmes se sont vus refuser, faute de place, leur demandes d’hébergement durant la semaine du 4 au 10 novembre rien qu’à Paris. «C’est inquiétant, reconnaît Eric Pliez, le président du Samu social de Paris. D’abord parce que cela illustre le travail que nous allons avoir tout l’hiver. Et ensuite parce qu’on s’aperçoit que beaucoup de femmes seules sont à la rue.»

150.000 SDF en France

«Comme l’an dernier, l’hiver devrait être long et rigoureux avec beaucoup de neige», assure régis Crépet, prévisionniste à Météo Consult. Pas de quoi réjouir les 150.000 sans-abri que la France compte selon un rapport de la Cour des Comptes de 2011. Car l’Hexagone ne dispose que d’un peu plus de 85 000 places d’hébergement d’urgence. «Nous avons renforcé nos équipes et dès les premiers coups de froids, nous ouvrirons 1.200 places en plus à Paris, assure Eric Pliez. Mais, en effet, un petit nombre de personnes continueront à dormir dehors…»

«Des gens sur le fil basculent…»

La faute à un système à bout de souffle. «Les places d’hébergement d’urgence ne doivent pas devenir un palliatif à la crise du logement», explique ainsi Christophe Robert, de la Fondation Abbé Pierre. Car le problème est bien connu des professionnels. «Des gens qui étaient sur le fil basculent dans la rue à cause de la baisse du pouvoir d’achat, lâche Eric Pliez. Pour eux, l’hébergement d’urgence est censé être une solution transitoire. Mais elle dure car il y a un problème de logement social.» Et les quelques annonces du gouvernement ont du mal à rassurer les associations. «On a annoncé 150.000 logements sociaux en plus, rappelle Christophe Robert. J’attends de les voir…»

Le 115 décroche 44% des appels d’urgence

«On ne prend pas tous les appels mais on en prend de plus en plus», assure Eric Pliez, président du Samu social de Paris. En octobre, seuls 44% des appels d’urgence ont pu être décrochés. Cela représente 47.000 coups de fil, soit environ 1.500 chaque jour. «On améliore le service mais on sait bien que pour l’instant, on laisse deux à cinq familles à la rue par jour…»

http://www.20minutes.fr/societe/1251355-20131118-hebergement-durgence-plus-800-demandes-non-satisfaites-a-paris-semaine-derniere

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s