Bangladesh : Malgré la répression, la lutte continue

Associated Press, 19 novembre 2013 :

Une trentaine de personnes ont été blessées mardi dans les rues de Dacca, la capitale du Bangladesh, quand la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles de caoutchouc pour disperser des milliers de personnes venues dénoncer la mort de deux ouvriers du secteur du textile.

Les deux victimes avaient été blessées lundi par des balles de caoutchouc, aussi à Dacca.

Les travailleurs bangladais du textile manifestent depuis des semaines pour obtenir une amélioration de leurs conditions salariales.

Les ouvriers ont aussi érigé des barricades de pneus enflammés et de véhicules dans les villes industrielles de Gazipur et d’Ashulia.

Un leader des manifestants affirme qu’ils ont été attaqués par la police sans provocation.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s