Mayotte : Le combat continue

Malango, 17 novembre 2013 :

Vendredi, au 9ème jour d’un conflit qui semble vouloir s’installer dans la durée, les portes des lycées et collèges de Mayotte on rouvert leurs portes pour accueillir les élèves. La levée des blocages représente « un geste de notre part » estime Frédéric Muller du syndicat d’enseignants FSU et porte parole de l’intersyndicale qui attend en retour que les autorités de tutelles sortent de leur mutisme.

Reprise des cours ne veut pas dire fin du mouvement. Loin de là. Dès jeudi, Michel, un professeur gréviste laissait entendre une autre raison à la reprise du travail le vendredi. Cette  »technique » permet de ne pas perdre le salaire du week-end. En effet, si un fonctionnaire se déclare en grève le vendredi, son salaire est amputé de trois jours de paye, du vendredi au lundi. En pratiquant de la sorte, les grévistes, moins pénalisés économiquement, pourraient envisager un mouvement qui s’inscrirait dans la durée. Une autre méthode est envisagée, consistant à organiser des grèves tournantes dans les différents établissements. Là également, il s’agit de minimiser l’impact financier de la grève, les enseignants faisant grève à tour de rôle.

D’ailleurs, Un préavis de grève court toujours aussi bien concernant les enseignants que les fonctionnaires de justice. «Le mot d’ordre de grève est maintenu», a prévenu Thierry Wuillez, secrétaire du SNES dans les colonnes du Journal de Mayotte qui note que « l’intersyndicale appelle à la  »démission dans les établissements de toutes les fonctions et activités annexes : coordonnateurs, conseil pédagogique, devoir commun, projets divers… » »

Quoi qu’il en soit, le  »service minimum » est déjà acté et de nombreuses activités connexes des enseignants, comme l’organisation des bacs blancs ou les réunions pédagogiques, qui se font en dehors des horaires normaux de travail, ne seront plus assurées.

Les fonctionnaires de Mayotte le rappellent, ils n’ont qu’une seule revendication : l’abrogation de l’ordonnance du 19 septembre 2013 qui rend imposable la prime d’éloignement des fonctionnaires d’état détachés à Mayotte y compris pour ceux qui sont déjà en poste et sont donc arrivés sous certaines conditions, dont cette non imposition.

Seule proposition venue du ministre de l’outremer, la prime d’éloignement ne sera imposable qu’à partir de l’année 2014. Une proposition inacceptable pour les fonctionnaires qui exigent que l’imposition de la prime d’éloignement ne puisse être rétroactive et ne s’appliquent donc que sur les nouvelles affectations à Mayotte. Le gouvernement ou ses représentants sont jusqu’à maintenant restés sourds à cette fin de non recevoir exprimée par les grévistes et n’ont fait aucune ontre proposition.

250 demandes de départ anticipé ont été déposées à la préfecture de Mayotte, nous a confirmé Kamal, représentant Sud Éducation. Si celles-ci se concrétisent, les ministères concernés pourraient se retrouver devant un véritable casse-tête. D’une part, l’obligation de  »recaser » tous ces fonctionnaires en métropole et surtout, le plus difficile, les remplacer à Mayotte. Les candidats ne se bousculent pas, malgré ce que laisse entendre le Ministre des outre mers, Victorin Lurel qui affirmait la semaine dernière dans les couloirs de l’Assemblée nationale que ces primes « n’étaient pas le seul attrait de Mayotte ». Le manque récurrent de fonctionnaires, année après année, dans toutes les spécialités semblent le contredire.

La hiérarchie, en misant sur le  »pourrissement » de la grève, une technique classique, pourrait se trouver confrontée à des actions plus insidieuses à même de radicaliser le mouvement et de le voir s’installer dans la durée, la voie apparemment choisie par les grévistes.

Une réponse à “Mayotte : Le combat continue

  1. Grève d’une minorité!, renseignez-vous ils sont aux antipodes du  » communisme ouvrier »…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s