Béziers : à l’hôpital ce sera le dialogue ou la grève

La directrice de l’hôpital de Béziers est mise en cause par les syndicats dans la gestion des personnels de l’établissement pour les jours de congés exceptionnels.

Le personnel a voté à l’unanimité la possibilité d’une grève le 21 novembre.

Le personnel a voté à l’unanimité la possibilité d’une grève le 21 novembre.

Trois cents personnes ont assisté hier matin, à l’assemblée générale, dans le hall du centre hospitalier de Béziers, à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO santé, CFDT santé et sociaux et Coordination infirmières. La directrice de l’établissement, Marie-Agnès Ulrich, est directement mise en cause par les représentants du personnel. Un personnel qui a d’ailleurs voté, à l’unanimité une grève si les choses ne s’arrangent pas.

Au cœur de la colère des hospitaliers, la suppression des jours exceptionnels de congé à l’occasion des départs à la retraite ; la suppression des 80 % accordés pour convenances personnelles… Mais au-delà des acquis sociaux, c’est l’attitude de la directrice qui est critiquée.

« Du mépris envers le personnel »

Gérard Sanchez pour l’intersyndicale « Depuis son arrivée, Madame la directrice nous a habitués à des attitudes de mépris envers le personnel ; la gestion de l’arbre de Noël ou de la crise aux urgences avec le départ massif de praticiens en est la preuve, mais là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase de l’exaspération des agents », a lancé Gérard Sanchez, porte-parole de l’intersyndicale.

Des mesures antisociales

Et d’avancer son explication : « Notre directrice a peut-être peur d’être à la traîne des mesures anti-sociales prises par ses collègues en France. Car la situation est préoccupante et de nombreux établissements sous la pression de l’Agence régionale de santé reviennent sur des acquis sociaux et procèdent à des réductions massives d’effectifs ».

Les syndicats avancent, a contrario, que « l’établissement de Béziers est en équilibre et le sera encore. Alors la preuve est faite que notre direction et notre directrice sont prêtes à tout pour être bien notées par la directrice de l’Agence régionale de santé. » Pour les syndicats, il s’agit bien d’une affaire de personne : « Vos prédécesseurs avaient compris que le dynamisme est aussi dans une écoute des attentes sociales des personnels. En sera-t-il de même demain si vous persistez dans une telle attitude ? ».

Appel à la grève le 21 novembre

Demain, les syndicats le veulent sous le sceau de la concertation : « Les personnels de l’établissement demandent d’organiser des réunions avec l’intersyndicale, avant le mercredi 20 novembre. » Sinon, l’intersyndicale lance un préavis de grève pour le 21 novembre à 8 h. Reprise du dialogue, avorté par l’intersyndicale elle-même si l’on en croit la direction, ou dialogue de sourds ? La suite du mouvement à l’hôpital en dépendra.

LA DIRECTION DE L’HÔPITAL RÉAGIT AUX CRITIQUES DES SYNDICATS

«Des syndicats du centre hospitalier mettent en cause la démarche entreprise par la direction, pour maintenir l’équilibre budgétaire de l’établissement. Cette démarche engagée le 24 septembre, lors d’un comité technique d’établissement exceptionnel, avait pour objet d’associer les organisations syndicales à l’identification de mesures de maîtrise des dépenses.
La direction a proposé aux partenaires sociaux d’engager ce travail dans une logique de pacte social partagé. En séance, les organisations syndicales ont émis un avis favorable pour participer à cette réflexion. Une date, le 9 octobre, a été arrêtée pour débuter rapidement cette concertation. Or, ces syndicats ne se présentent pas à la date convenue et témoignent de leur changement de position par un refus de participer à toutes discussions, ne siégeant ni aux deux autres CTE (les 22 et 30 octobre derniers) qui leur sont proposés à cet effet, ni aux deux CHSCT du 19 et du 16 octobre.
Et la direction de conclure : « Aujourd’hui, ces mêmes organisations syndicales demandent que la directrice organise la concertation.
La direction prend note de ce changement et de leur nouvelle demande. Elle apportera une réponse d’ici mercredi 20 novembre et souligne qu’elle reste attachée à la qualité du dialogue social dans le respect de chacun.»

http://www.midilibre.fr/2013/11/16/le-personnel-de-l-hopital-reclame-un-dialogue,783973.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s