Rafles meurtrières en Arabie Saoudite

Slate Afrique, 15 novembre 2013 :

Ryad s’emploie à expulser les travailleurs en situation irrégulière. Les opérations de polices auraient fait au moins 4 morts.

Le 4 novembre 2013, le couperet est tombé. La période de « grâce » accordée aux travailleurs en situation irrégulière résidant en Arabie Saoudite est arrivée à échéance. Au terme du délai de sept mois qui avait été imposé par Ryad, quelque 4 millions d’immigrés ont pu obtenir un titre de séjour grâce au parrainage d’un employeur. Pour ceux qui n’ont pas trouvé de parrain, le ban était clos.

Depuis lors, les autorités saoudiennes ont lancé une campagne d’arrestations massive visant à expulser les non-nationaux vers leur pays d’origine. Si le Prince Khaled bin Abdulaziz affirme ne cibler aucune communauté, les rafles ont été particulièrement violentes pour les Ethiopiens, qui seraient 23 000 à avoir été arrêtés selon Muhammed Hassan Kabiera, représentant permanent d’Addis-Abeba dans le royaume arabe.

Dimanche 10 novembre, le ministre des affaires étrangères éthiopien Tedros Adhanom a quant à lui annoncé la mort de trois de ses ressortissants au cours d’affrontements avec les forces de l’ordre. Dans le district de Manfuhah, qui concentre une part importante des 9 millions d’Ethiopiens d’Arabie Saoudite, un Somalien aurait également trouvé la mort mercredi, d’après l’agence saoudienne SPA citée par la BBC.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s