Archives quotidiennes : 13/11/2013

Images de la répression au Cambodge

Répression à Phnom Penh (Cambodge) : La police cambodgienne a dispersé mardi des ouvriers du textile en grève pour de meilleurs salaires, tuant par balles une femme et blessant huit autres personnes (voir l’article et des vidéos).

RepCamb

RepCamb2

Lire la suite

Mali : Quand l’esclavage bat son plein dans les mines d’or !

Malijet, 13 novembre 2013 :

Les 13es journées minière et pétrolière se tiennent au moment où l’injustice semble atteindre son paroxysme au sein des mines d’or. Derrière l’exploitation minière au Mali, se cache une injustice qui ne dit pas son nom. Et ce n’est pas pour rien que cette année, les journées minières et pétrolière ont pour thème central, « mines et développement communautaire ». S’agit-il de réparer cette injustice ?

Mineur d’or au Mali

Un tour dans les zones d’exploitation minière suffit pour comprendre cette injustice. Les populations des zones minières sont considérées comme des « cordonniers mal chaussés » puisqu’ elles ne gagnent rien dans l’exploitation minière». Ceci est une réalité depuis le début de l’exploitation industrielle de l’or au Mali.

Face à cette triste situation qui n’a que trop duré, le ministre de l’Industrie et des Mines, Dr Boubou Cissé a indiqué au cours de la cérémonie d’ouverture de la 13ème journée minière et pétrolière que l’Etat va prendre des mesures, afin que l’exploitation minière contribue au développement communautaire. Mais il n’a pipé mot sur les nombreux problèmes qui opposent, ces derniers temps, les travailleurs miniers aux sociétés minières.

Lire la suite

Beyrouth : Manifestation des journaliers de l’EDL à Mar Mikhaël

L’Orient le Jour, 13 novembre 2013 :

Des contractuels d’Électricité du Liban (EDL) ont bloqué mercredi matin les entrées de l’office autonome à Mar Mikhaël, à Beyrouth, pour protester contre le non-paiement de leurs salaires depuis plusieurs mois.

Manifestation des travailleurs précaires d’EDL en juillet 2013

Ils ont aussi prévu de brûler des pneus dans le quartier, pour exprimer leur mécontentement.

Les journaliers manifestent régulièrement pour réclamer leurs dus et afin qu’ils soient cadrés.

Grèce : Manifestation des agents de nettoyage licenciés du ministère des Finances à Athènes

Citizen Side, 12 novembre 2013 :

Le personnel de nettoyage du Ministère de Finances a manifesté, le 12 novembre 2013, devant le ministère pour protester contre leur licenciement dans le cadre des mesures d’austérité.

Les anciens employés ont affrontés avec les forces de l’ordre pendant la rencontre entre le ministre Yannis Stournaras et les représentants de la Troïka (Union européenne, Banquer centrale européenne et Fonds monétaire international).

Lire la suite

Salonique : Manifestation contre les néo-nazis de l’Aube Dorée

20 Minutes, 13 novembre 2013 :

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi soir à Salonique, la deuxième ville de Grèce. Ils ont réclamé la fermeture des bureaux du parti néonazi Aube dorée.

Les récentes arrestations et mises en examen de responsables d’Aube dorée, parti représenté au Parlement grec depuis juin 2012, ne suffisent pas, a estimé dans un communiqué l’association antiraciste Keerpha, un des organisateurs. Les bureaux du parti sont des «bases d’opérations criminelles» et doivent être fermés, estime l’association.

Lire la suite

Marine Harvest : assemblée générale à 14h30

Le Télégramme, 13 novembre 2013 :

Poullaouen : Le mouvement de grève se poursuit chez Marine Harvest. Hier, les négociations entre la direction et les représentants du personnel ont duré plus de 6 h à Poullaouen (29). Une assemblée générale aura lieu aujourd’hui, à 14h30, pour informer les salariés de l’avancée des discussions.

De son côté, la direction du numéro 1 mondial du saumon évoque un « dialogue constructif ». Hier, en bloquant le site d’expédition de Plouénan en plus de celui de Poullaouen, les salariés grévistes ont mis un peu plus la pression. Ils ont en effet contraint l’entreprise a stoppé temporairement la production à l’usine de Landivisiau.

Lutte pour les salaires au Bangladesh

Associated Press, 12 novembre 2013 :

Des policiers anti-émeute ont eu recours mardi aux gaz lacrymogènes pour repousser des milliers de travailleurs du secteur du textile qui leur lançaient des pierres dans deux villes industrielles du Bangladesh, à l’occasion de manifestations qui ont fermé au moins 200 usines et fait des dizaines de blessés.

Les manifestants ont érigé des barricades avec des véhicules abandonnés et des troncs d’arbres. L’explosion de violence témoigne des conditions de travail pénibles qui prévalent dans un secteur qui rapporte 20 milliards $ US chaque année au Bangladesh, mais dont les employés comptent parmi les moins bien rémunérés de la planète.

Lire la suite