Education: une semaine placée sous le signe de la grève

BFMTV, 12 novembre 2013 :

Protestant notamment contre la réforme des rythmes scolaires, des personnels municipaux, des enseignants ou encore des parents ont appelé à la grève voire au « boycott » des écoles entre mardi et jeudi.

La semaine s’annonce agitée dans l’éducation, avec grèves, rassemblements voire « boycotts » des écoles entre mardi et jeudi, à l’appel de personnels municipaux, enseignants ou parents protestant notamment contre la réforme des rythmes scolaires.

Pas de cantine ni activités périscolaires dans 520 écoles parisiennes mardi. Grèves sur les rythmes mercredi et jeudi, locales ou nationales selon les syndicats. Mais aussi boycott mercredi des écoles à l’appel de collectifs de parents lors d’une « journée de rattrapage » du lundi de la rentrée, contre laquelle Sud appelle à faire grève.

Au moins 130 écoles parisiennes fermées jeudi

Mardi sera également le jour de la grève des agents municipaux parisiens à l’appel de la CGT et de l’Unsa, et sera « massive », prévoit le SNUipp-FSU 75. Le syndicat s’inquiète d’une absence de réponse sur ce qu’il faudra faire si les parents ne récupèrent pas leurs enfants à la pause déjeuner puis à 15h comme le demande la mairie « si possible ». Un directeur d’école redoute « une énorme pagaille ».

Deux tiers des directeurs d’écoles parisiennes ont signé une lettre de doléances sur la réforme, pointant confusion entre scolaire et périscolaire, perte de repères, fatigue des enfants.

Une quarantaine des sections départementales du SNUipp appellent à faire grève le 13 ou 14 novembre, dont Paris jeudi. A Paris, le syndicat prévoit au moins 130 écoles parisiennes sur 663 fermées et 70% de grévistes.

« Une grève nationale » début décembre

Le SNUipp, qui réclame un assouplissement du décret sur les rythmes et une table ronde avec tous les acteurs, envisage « une grève nationale unitaire » début décembre, après un rassemblement le 20 novembre.

CGT, FO, Sud et Faen, minoritaires dans l’éducation, appellent à une grève nationale jeudi, réclamant l’abrogation du décret sur les rythmes. La CGT, première dans la fonction publique territoriale et Sud, appellent aussi les agents municipaux à la grève.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s