Il y a 75 ans, la nuit de cristal

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, les bandes nazies lancent à travers toute l’Allemagne et en Autriche un vaste pogrom antisémite. 400 synagogues sont incendiés à travers l’Allemagne, 7.000 magasins juifs sont saccagés, plus de 400 êtres humains sont assassinés par les bandes racistes et 30.000 Juifs envoyés vers les camps de concentration. 75 ans plus tard et alors que l’extrême-droite et autres réactionnaires distillent à nouveau la haine raciste à travers l’Europe, il nous semble intéressant de publier le texte diffusé mi-novembre 1938 par les communistes en Allemagne. Publié dans un numéro spécial de la Rote Fahne, journal alors clandestin du KPD (Parti Communiste d’Allemagne) sous le titre «  »Gegen die Schmach der Judenpogrome » (Contre l’ignominie des pogroms anti-juifs), ce texte, signé du Comité Central du KPD, n’avait à notre connaissance pas encore été traduit en français.

National Socialism, resistance, communist newspaper Die Rote Fahne (The Red Flag), catch line: Gegen die Schmach der Judenpog

Contre l’ignominie des pogroms anti-juifs (Die Rote Fahne, mi-novembre 1938)

Fidèle aux plus fières traditions du mouvement ouvrier allemand, dans le véritable esprit des plus grands poètes et penseurs allemands, le Parti Communiste d’Allemagne s’élève contre les pogroms anti-juifs d’Hitler qui, devant toute l’humanité, ont recouvert l’Allemagne de la plus profonde ignominie.

C’est un misérable mensonge que de prétendre que ces pogroms auraient été déclenchés par la « colère du peuple ». Ils ont été planifiés à l’avance, commandés et organisés par les dirigeants nationaux-socialistes seuls. Ils devaient en fait servir à cacher la colère montante contre la dictature nationale-socialiste et le pillage de l’ensemble de la population allemande par les millionnaires de l’industrie d’armement et les bonzes nazis corrompus, en s’en prenant à des innocents avec ce cri : « c’est la faute au Juif ».

Ce ne sont pas les Juifs qui, avec une politique de violence et d’extorsions à l’encontre d’autres pays, menacent la paix et d’envoyer l’Allemagne dans une nouvelle guerre mondiale. Ce sont les Krupp, les Thyssen, les Mannesmann, les Flick, etc., les anciens spoliateurs impérialistes d’Allemagne, les profiteurs de la dernière guerre mondiale, les profiteurs de l’inflation sous la République, les profiteurs de l’industrie d’armement d’aujourd’hui, pour qui Hitler se prépare à entrainer le peuple allemand dans une nouvelle guerre.

Dans le passé, la réaction a toujours, lorsqu’elle pillait de la pire façon la population et craignait son mécontentement, utilisé les sales méthodes de l’antisémitisme et des pogroms pour couvrir les véritables responsables de la misère du peuple.

Le Parti Communiste d’Allemagne s’adresse à tous les communistes, socialistes, démocrates, catholiques, protestants, à tous les Allemands conscients de leur honneur et dignes, avec cet appel : Aidez nos concitoyens juifs persécutés par tous les moyens !  Isolez avec les plus hauts murs de mépris les racailles pogromistes de notre peuple ! Expliquez aux arriérés et à ceux qui sont dirigés vers la folie, en particulier aux jeunes qui, malmenés par les méthodes nationales-socialistes, sont éduqués à la bestialité, la véritable signification de l’antisémitisme !

La classe ouvrière allemande se tient aux premiers rangs dans la lutte contre les persécutions faites aux Juifs. Contre la haine raciste barbare et moyen-âgeuse, elle se reconnaît avec tous les Allemands justes dans ces mots de Johann Gottlieb Fichte sur « l’égalité entre tous ceux qui ont un visage humain ».

La libération de l’Allemagne du déshonneur des pogroms arrivera à l’heure même de la libération du peuple allemand de la tyrannie brune. C’est pour cela que tous les êtres humains d’Allemagne, qui refusent et veulent renverser ce régime d’oppression et de honte, doivent s’unir fermement.

Solidarité dans la compassion et l’aide à nos camarades et concitoyens juifs, solidarité avec les communistes et les socialistes pourchassés, solidarité avec les catholiques menacés, solidarité entre tous dans la lutte quotidienne pour le renversement du régime nazi honni par la réalisation d’un large front populaire allemand, voilà ce qu’à cette heure revendiquent tous les Allemands amoureux de la paix et de la liberté.

3 réponses à “Il y a 75 ans, la nuit de cristal

  1. Pingback: Il y a 75 ans, la nuit de cristal ; 14 gennaio 1919, “l’ordine regna a Berlino” | controappuntoblog.org

  2. Beaucoup de choses restent d’actualité. Des gens comme Merah continuent à rendre les juifs responsables de tout, l’extrême droite se nourrit de la crise, les chrétiens sont persécutés au Moyen-Orient, des communistes kurdes se font tuer,

    J'aime

  3. Pingback: Commémoration du 76ème anniversaire de la Nuit de Cristal à Paris | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s