Archives quotidiennes : 01/11/2013

Bretagne : Le combat des bonnets rouges n’est pas celui des salariés

jpg_LOGOS_APPEL_1er_MAI_2013-7cf6d
CGT, jeudi 31 octobre 2013 :

La fronde antifiscale organisée en sous-main, voire ouvertement par le patronat et les élus de l’UMP en Bretagne n’a que peu à voir avec les intérêts des salariés dont le mécontentement légitime est aujourd’hui instrumentalisé. Pour les trois organisations syndicales bretonnes CGT, Solidaires et FSU, « les initiateurs de la manifestation du 2 novembre à Quimper ne portent pas les revendications des salariés. » 

De fait, les syndicats de salariés appellent à un rassemblement à Carhaix le même jour pour porter leurs exigences, s’opposer aux fermetures d’entreprises et aux suppressions d’emploi. Lire la suite

Publicités

La colère des cheminots lorrains

Nancy. Les autocars seront de sortie, aujourd’hui, en Lorraine, pour palier le manque de conducteurs de trains régionaux.

Ils n’étaient qu’une quarantaine à manifester, hier midi, devant la direction de l’établissement voyageurs, quai Claude-Le-Lorrain, à Nancy.

Ils n’étaient qu’une quarantaine à manifester, hier midi, devant la direction de l’établissement voyageurs, quai Claude-Le-Lorrain, à Nancy.

La CGT communique, en effet, un taux de participation de 90 % à la grève lancée hier, aux côtés de FO, de la CFDT et de SUD, « avec seulement un train sur neuf », assure le responsable CGT Fabien Bauer. Selon lui, « les deux trains sur trois annoncés par la SNCF pour ce vendredi comprennent, en fait, les trajets assurés par des cars ». Lire la suite

Manifestation à Carhaix. Le syndicat CGT FAPT du Nord-Finistère mobilisé

logo-cgt-faptLe syndicat CGT FAPT du Nord-Finistère appelle les agents du secteur postal et des télécommunications à la mobilisation à Carhaix ce samedi, à 15 h, place du Champ-de-Foire.

Il s’associe ainsi à l’appel CGT-FSU-Solidaires de la région Bretagne à manifester.

Il appelle les agents de La Poste et de France Télécom « à se mobiliser pour leurs emplois, leurs salaires, leurs conditions de travail et de vie.

A eux deux, La Poste (Etat actionnaire à 100 %) et France Télécom (Etat actionnaire à 27 %) sont responsables de suppressions locales d’emplois qui dépassent très largement ce que font aujourd’hui les Gad et autres Marine Harvest ».

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/manifestation-a-carhaix-le-syndicat-cgt-fapt-du-nord-finistere-mobilise-01-11-2013-2289185.php

 

Hôtel-Dieu : manifestation en forme de funérailles pour protester contre la fermeture

Cercueil sur les épaules, les opposants à la fin des urgences de l’hôpital parisien de l’Hôtel-Dieu ont mimé ce vendredi 1er novembre 2013 les funérailles d’un patient mort de n’avoir pas été pris en charge à temps par des services saturés.

000_par7701292

Les urgences de l’Hôtel-Dieu sont remplacées à partir de lundi 4 novembre 2013 par un service de consultations 24 heures sur 24. Les patients transportés par les pompiers seront dirigés vers d’autres hôpitaux tandis que ceux qui viennent par leurs propres moyens seront pris en charge par des médecins. Les opposants au projet de réorganisation ont célébré de fausses funérailles  ce vendredi 1er novembre au matin. Le cortège d’une quarantaine de personnes a escorté le cercueil sur quelques mètres, jusqu’au pied du Panthéon. Lire la suite

Manifestation symbolique des salariés du groupe Nice-Matin

Cierges et pots de chrysanthèmes à la main, près de 200 salariés du groupe Nice-Matin se sont regroupés vendredi matin devant le siège de l’entreprise à Nice pour protester contre un projet de plan social. Le groupe Nice-Matin comprend  Nice-Matin, Var-Matin, Monaco-Matin et 50% de Corse-Matin.

Devant le siège du groupe Nice-Matin, le 1 er novembre 2013

Devant le siège du groupe Nice-Matin, le 1 er novembre 2013

Pendant quelques minutes, ce vendredi  au matin, les salariés, pour certains masque blanc sur le visage, ont fait les morts sur une triple-voie passant devant les locaux du siège, après que la police eut coupé la circulation.

Tous avaient scotché dans le dos un numéro de 1 à 183, soit le nombre de licenciements potentiels qui aurait été évoqué jusque là par la direction, selon les syndicats. Lire la suite

Licenciements à La Redoute: Une «grande manifestation» en prévision jeudi

700 emplois sont menacés… plusieurs actions dès la semaine prochaine.

Des employés de la Redoute, le 31 octobre 2013 en face du site de Wattrelos (Nord) après l'annonce mardi d'au moins 700 licenciements dans l'entreprise en France et à l'étranger

Des employés de la Redoute, le 31 octobre 2013 en face du site de Wattrelos (Nord) après l’annonce mardi d’au moins 700 licenciements dans l’entreprise en France et à l’étranger

Une grogne sociale en chasse une autre. Deux à trois cents salariés de La Redoute réunis en assemblée générale sur le site de Wattrelos (Nord) ont voté jeudi le principe d’une «grande manifestation» à Lille jeudi prochain pour protester contre un probable plan social.

La plupart des salariés, regroupés à l’extérieur d’un bâtiment du site industriel de la Martinoire, qui emploie 1.300 personnes, ont validé à main levée le principe de cette manifestation soumis par la CGT, la CFDT et Sud, a constaté une journaliste de l’AFP. Lire la suite

Des salariés licenciés tirent sur un hôtel du Caire

EGYPTE – Des inconnus encagoulés ont ouvert le feu vendredi sur un hôtel proche des pyramides du Caire sans faire de victimes…

Des calèches pour les touristes attendent près des pyramides du Caire, le 18 juillet 2013

Des calèches pour les touristes attendent près des pyramides du Caire, le 18 juillet 2013

Des inconnus encagoulés ont ouvert le feu vendredi sur un hôtel proche des pyramides du Caire sans faire de victimes, un acte de vengeance de salariés licenciés selon le gouvernement égyptien.

Les assaillants ont pris la fuite après avoir tiré à la chevrotine et au pistolet automatique à l’aube sur la façade de cet hôtel 5 étoiles, l’Amarante Pyramids, près des fameux vestiges pharaoniques de Gizeh, dans un quartier périphérique de la capitale, a précisé à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, le général de police Hany Abdel Latif. Il a indiqué que des salariés licenciés étaient soupçonnés d’avoir mené l’attaque, qui n’a pas fait de victime. Lire la suite