Non à l’expulsion de nos copains et de nos copines !

Tract de l‘Initiative Communiste-Ouvrière à destination des lycéennes et des lycéens :

ILS VIVENT ICI, ILS ÉTUDIENT ICI, ILS RESTENT ICI

Non à l’expulsion de nos copains et de nos copines !

Avant les vacances de la Toussaint, de nombreux lycées se sont mis en grève, à Paris et en banlieue, mais aussi à Grenoble, La Rochelle, Amiens, Marseille, Rouen, etc. Beaucoup de lycéennes et de lycéens ont été choqués de la brutalité avec laquelle Leonarda Dibrani, collégienne de Pontarlier, a été expulsée avec sa famille.

tractlyc

Leonarda n’est pas la seule. A Paris, c’est Khatchit, lycée d’origine arménienne, qui a été expulsé. A Amiens, on se mobilise contre l’expulsion de Nané, élève de Terminale menacée d’expulsion vers l’Arménie. A Grenoble, on pense à David, Sergey et Gayané menacés d’être expulsés avec leurs familles… Dans toutes les villes, dans nos lycées, nos LEP ou nos CFA, nous avons des copines et des copains qui vivent avec la peur au ventre de se faire expulser.

Le gouvernement a changé, mais c’est toujours la même politique que sous Sarkozy qui est appliquée, celle de la chasse aux étrangers sans-papiers, y compris des enfants et des jeunes. « Sanctuariser l’école », éviter d’arrêter des jeunes sans-papiers dans les établissements scolaires comme le proposent Peillon et le gouvernement n’est que l’hypocrisie. Est-ce moins grave si nos copains et copines sont capturés, arrêtés par les flics et expulsés avant ou après les cours, chez eux ou dans la rue, que dans l’enceinte d’un lycée ou d’un collège ? Cela revient à dire : « expulsez, mais il ne faut pas que ça se voit » ! Pire encore, Hollande a proposé à Léonarda de revenir en France, mais sans sa famille, sans ses frères et sœurs, sans ses parents. A vomir !

Nous voulons le retour de Leonarda avec sa famille, le retour de Khatchik et de tous les expulsés ! Nous voulons la fin des expulsions ! Nous voulons des papiers pour tous et toutes !

Le mouvement qui a commencé avant les vacances doit continuer à la rentrée de novembre. Dans nos lycées et nos LEP, organisons-nous pour descendre dans la rue, manifester, nous mettre en grève et renforcer la pression pour mettre fin à la « valls des expulsions » et faire reculer le gouvernement !

Télécharger le tract en PDF : tract_lycee

2 réponses à “Non à l’expulsion de nos copains et de nos copines !

  1. Pingback: Dès la rentrée, reprendre la mobilisation dans les lycées | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: 5 et 7 novembre : Mobilisation dans les facs et les lycées contre les expulsions | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s