En France, une prof gagne 171 euros de moins que ses collègues masculins

Les femmes représentent 66,1% du corps enseignant dans le public mais sont en moyenne moins bien rémunérées, à corps et fonctions équivalentes, que les hommes.

wro1

Les femmes représentent 66,1% des 775 452 enseignants du public recensés par l’Education nationale pour l’année scolaire 2012-2013. Mais leur traitement indiciaire mensuel est, en moyenne, inférieur de 171 euros à celui d’un homme. Concrètement, elles occupent des postes moins biens rémunérés que leurs homologues masculins. Elles ne représentent ainsi que 32% des 2106 professeurs de chaire supérieure.

Plus étonnant : leur traitement indiciaire moyen, à corps équivalent, est systématiquement inférieur à celui des hommes -une seule exception : les instituteurs suppléants, qui ne sont que 192 dans le pays. Par exemple, les professeurs des écoles masculins bénéficient ainsi d’un traitement indiciaire supérieur de 131 euros à celui des femmes.

Comment expliquer ces inégalités? Sont-elles le fait de l’Education nationale? Quels facteurs interviennent? « Les femmes sont en moyenne plus jeunes [que les hommes au sein du corps enseignant, ndlr], ce qui fait baisser la moyenne des salaires », nous explique-t-on au ministère. Problème: le décalage est si mince (42,3 ans d’âge moyen contre 43,4 ans chez les certifiés, par exemple) qu’il ne suffit pas à expliquer les disparités, selon plusieurs sources. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s