Dijon : Les métallos dans la rue pour l’emploi

Le Bien Public, 20 octobre 2013 :

Plusieurs centaines de salariés menacés de licenciement ont défilé, derrière des banderoles CGT, dans les rues de Dijon samedi matin.

TRW : 147 personnes en passe de perdre leur emploi. La production serait délocalisée en Pologne et en République tchèque. La décision de la direction a été annoncée en mars dernier aux salariés, qui, depuis, négocient.

Parker Hannifin (ex Parvex) : 81 postes ouvriers et administratifs supprimés à Dijon, et délocalisés pour certains dans l’Est de l’Europe. Le comité d’entreprise en a été informé fin septembre.

Hier samedi, les salariés de ces deux entreprises défilaient dans Dijon derrière les banderoles CGT. Deux élus marchaient en tête du cortège : la députée Kheira Bouziane et André Gervais, adjoint au maire, délégué à l’équipement urbain, à la circulation et aux déplacements.

Mais ils n’étaient pas les seuls, dans le cortège parti de la place Wilson, les salariés de TRW et de Parker Hannifin : avec eux, il y avait quelques ouvriers d’État de la BA 102, inquiets pour le personnel civil qui travaille encore sur la base aérienne de Longvic. Il y avait des gens de chez Valeo, racheté en mai dernier par le japonais U-Shin : « On n’en est pas au PSE, Tout juste au chantier de compétences… », explique Sandrine, tandis qu’un de ses collègues ajoute « de toute façon, ils sont en train de nous laisser couler ». Il y avait des cheminots comme Frédéric, rappelant qu’en gare de Dijon-ville 49 postes ont été supprimés en trois ans. Il y avait aussi du personnel de la Dirrecte annonçant : « Il y a, en Côte-d’Or, 6 inspecteurs du travail, 11 contrôleurs du travail et 6 secrétaires pour environ 45 000 établissements. Ce nombre, en dessous des préconisations du BIT, devrait encore diminuer avec la réforme Sapin, notamment par l’extinction du corps des contrôleurs du travail, la diminution des secrétaires, et du fait du non-remplacement d’un agent sur deux partant a la retraite. » Tous défilaient pour défendre leur emploi, certes, mais aussi pour dire et redire la nécessité de garder de l’emploi industriel sur Dijon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s