Croatie : les chantiers navals Brodosplit sont en grève

Le Courrier des Balkans, 17 octobre 2013 :

Les ouvriers du chantier naval Brodosplit sont en grève depuis mercredi 16 octobre. Ils protestent contre les salaires impayés, malgré les tranches d’aide versées par l’État. Ils dénoncent également les méthodes de surveillance de la direction qu’ils jugent abusives.

En se rendant devant le siège de la direction de Brodosplit, les manifestants ont eu la désagréable surprise de voir que la police les attendait. La direction de la police municipale du canton de Split a confirmé avoir reçu mercredi matin un appel de la direction de Brodosplit pour se rendre sur le chantier. Elle a assuré qu’il n’y avait pas eu d’intervention, mais refusé de divulguer le nombre de forces de l’ordre déployées sur le terrain.

Les employés déçus souhaitent savoir pourquoi leurs salaires ont diminué jusqu’à 1.700 kunas (environ 200 euros) et leur virement est en retard, affirme Joško Franić, représentant du Syndicat de la métallurgie croate (SMH IS), qui ajoute : « Tous les secteurs du chantier ont cessé leur activité ce matin et le travail ne reprendra que quand la direction de Brodosplit aura des réponses à fournir aux travailleurs ».

Mais les salaires ne sont pas l’unique problème. Les travailleurs sont également mécontents des « contrôleuses », une vingtaine de filles engagées par la direction pour épier leurs moindres faits et gestes. « Elles entrent dans les vestiaires, ouvrent les placards et filment ce qui se trouve à l’intérieur. C’est inadmissible », explique Joško Franić.

Où est passé l’argent ?

Les employés de Brodosplit ont du mal à comprendre pourquoi ils n’ont pas reçu leur salaire alors que l’État, qui s’est engagé à verser à Brodosplit une aide de 1,5 milliard de kunas (196 millions d’euros) en cinq ans, a déjà versé une tranche de 400 millions de kunas (52 millions d’euros) cette année, à quoi s’ajoute une tranche équivalente versée l’année dernière.

La direction affirme avoir payé les travailleurs le 15 octobre au lieu du 10 et explique son retard par la mise en place d’un nouveau système de calcul. Néanmoins, les travailleurs seront en grève jusqu’à ce que la totalité de leurs salaires soit versée sur leurs comptes, ont annoncé les syndicats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s