ArcelorMittal Fos : La Victoire des grutiers

Communiqué du syndicat CGT d’ArcelorMittal Fos-sur-mer, 14 octobre 2013 :

Les grutiers du Quai Acier, en grève depuis le 4 octobre 2013, ont fait céder une Direction qui refusait tout dialogue social et qui brandissait le spectre du « Lock Out ».

Le vendredi 11 octobre 2013, la Direction a été mise en échec sur l’imposition des CP aux salariés du TAB et Finissages qui ont refusé ce chantage et l’opposition avec les salariés grutiers en grève.

Pour ceux qui pensent qu’ils n’ont aucun poids dans l’entreprise, ces actions et réactions font la preuve du contraire !

La direction, sous la pression des salariés du quai Acier et de la réaction des salariés des autres secteurs de l’usine, a été contrainte d’ouvrir des négociations le vendredi 11 octobre 2013 à 17h30.

Après un week-end marathon de négociations entre Direction – salariés en grève – CGT et CFE-CGC, les salariés Grutiers en grève illimitée ont obtenu satisfaction sur les éléments essentiels de leur cahier de revendication :

Régularisation du versement du complément grutier de 76 € avec effet rétroactif au 1er juillet pour 5 grutiers qui ne les touchaient pas

Mis en place d’une prime « relève aux manettes » pour tous les salariés affectés au quai représentant ½ heure de travail sur tous les postes du cycle (qu’ils fassent ou pas la relève). Cette prime se transformera en complément individuel de 130 € au 1er janvier 2014.

Une prime mensuelle d’un mini de 282 € pouvant atteindre 432 € sera versée en décembre 2013 avec effet rétroactif au 1er octobre 2013 (soit de 846 € à 1296 € pour 3 mois)

Dans le cadre d’un reclassement interne la même prime sera versée ponctuellement

Repositionnement au coefficient :
Passage des coefficients K 180-190 au K 215 pour 2014,
Passage des coefficients K 215 au K 225 au 1er janvier 2014
Passage des K 225 au K 240 en 2014 et 2015
Passage des K 240 au K 255 en 2014 et 2015

Le constat est clair ! 23 salariés du Quai Acier en grève ont fait plier la Direction et ont obtenu satisfaction sur leurs légitimes revendications à travers un conflit exemplaire.

Encore une fois la Direction a attendu la dernière limite, quitte à mettre en péril le site, pour ouvrir des négociations (après 7 jours de grève). C’est une conception du dialogue social à sens unique ! »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s