Cameroun : Les travailleurs temporaires de Aes-Sonel en grève

Cameroun Infos, 10 octobre 2013 :

Yaoundé : Les 72 jeunes travailleurs réclament leur intégration comme agent de l’entreprise distributrice d’énergie électrique.

Les personnes qui sont passées devant le bureau Centre, Sud, Est d’Aes-Sonel sis au lieu-dit «Sonel central», hier à Yaoundé, ont eu droit à un spectacle inhabituel. Une trentaine de manifestants postés devant ces bureaux, brandissaient sur des pancartes des messages très hostiles à l’endroit de la société de distribution d’énergie électrique Aes-Sonel: «Papa Paul Biya, au secours. Aes-Sonel et la privatisation nous tuent», «Aes Sonel, non aux violations des droits fondamentaux des travailleurs et des droits humains. Intégration oblige!». Les portes d’accès de cette agence régionale sont restées barricadées durant une partie de la journée. Pour avoir accès à l’établissement, il fallait passer par l’arrière. Et le paiement de factures d’énergie électrique se faisait uniquement par téléphone.

«Nous avons été recrutés en août 2012 pour un contrat de trois mois, passé ce délai, celui-ci a été renouvelé pour trois autres. Après ce temps, Aes-Sonel nous renvoie malgré tous nos sacrifices», dénonce Joseph Onambélé, le délégué du personnel revendicateur. Une pilule difficile à avaler. «Avant que-nous ne soyons employés par Aes-Sonel, c’est le prestataire Pradel qui faisait ce boulot. Leur taux de relève de compteurs se chiffrait à 11% et celui de distribution des factures à 12%. Alors qu’aujourd’hui, nos taux en 14 mois avoisinent 75%», explique un gréviste. «C’est cette même société, virée pour un nombre intolérable d’anomalies, qui vient d’être choisie pour nous remplacer», révèle-t-il.

En outre, les grévistes ont trois principales revendications: «la signature des contrats de travail à durée indéterminée à Aes-Sonel, l’inscription de tous les 72 jeunes travailleurs à la CNPS pour leur protection sociale elle respect des normes internationales du Travail, de la législation Nationale, des conventions Collectives, des accords d’établissements». Un communiqué d’Aes-Sonel faisant suite à ce mouvement d’humeur annonce: «l’entreprise […] reste attachés au strict respect de la législation du travail. Aussi une investigation a-t-elle été lancée, à l’effet d’identifier d’éventuels dysfonctionnements dans le cadre du recours à ces Personnels temporaires et occasionnels et pour en tirer, le cas échéant, les conséquences qui s’imposent». Le communiqué précise également que le Directeur des ressources humaines a «été instamment instruit de prendre attache avec les autorités administratives et les représentants habilités des personnes concernées».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s