Grève à Orange Guinée : les syndicalistes maintiennent la pression

Guinée News, 7 octobre 2013 :

Le directeur général de l’Autorité de régulation de la poste et des Télécommunication (ARPT), a rencontré, ce lundi dans ses locaux, la direction générale d’Orange Guinée et la délégation syndicale de ladite société en présence des membres de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG). L’objectif est de trouver une solution à la crise qui secoue la société téléphonique Orange Guinée.

Selon le délégué syndical d’Orange Guinée, cette première rencontre avec le directeur général de l’ARPT n’était autre qu’une prise de contact. Les discussions ont porté entre autres sur les cas de licenciements, de rétrograde et la disparition de l’employé Amara Baldé.

Le jeudi dernier, le mouvement syndical Guinéen avait, à travers une déclaration, haussé le ton contre la direction générale d’Orange Guinée. Dans cette déclaration, les syndicalistes avaient porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale « des graves violations » des droits des travailleurs de la société d’Orange Guinée.

Le mouvement syndical avait exigé la reprise sans délai des négociations entre les parties concernées ; le respect du droit de grève conformément aux conventions fondamentales de l’OIT (organisation internationale du travail) ; le rétablissement de tous les travailleurs victimes pour fait de grève dans leur droit ; mettre fin aux déploiements des forces de l’ordre aux lieux de travail ; de cesser de faire circuler des fausses rumeurs et des accusations infondées ; la libération immédiate et sans conditions du camarade Amara Baldé portée disparu sous la responsabilité de la Direction générale d’Orange Guinée.

Faute de quoi, « le mouvement syndical guinéen se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux en sa possession pour faire aboutir dans le meilleur délai ces légitimes revendications ».

Depuis le 18 septembre dernier, les travailleurs d’Orange revendiquent une augmentation des salaires à hauteur de 50%, la mise en place de la prime de croissance, la prime de scolarité à hauteur de 300000 fg par mois et par enfant au maximum trois enfants dont l’âge est compris entre 3 à 18 ans, le système de prêt véhicule pour les chefs de services et chefs de Divisions, l’assurance maladie : 90% à la pharmacie supportée par Orange et la mise en place dans l’entreprise , l’évacuation sanitaire internationale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s