Grève au Géant Casino de Champniers (16)

Sud Ouest, 1 octobre 2013 :

A l’appel de la CGT et de l’Unsa, les salariés ont débrayé pour protester contre les conditions de travail.

Ils ne sont pas vraiment des habitués de la grève. Ce mardi matin, pourtant, une bonne trentaine de salariés de l’hypermarché Géant Casino, sur la zone des Montagnes de Champniers, ont débrayé pendant une heure,à l’appel des deux syndicats CGT et Unsa, pour dénoncer la dégradation continue de leurs conditions de travail.

Les salariés évoquent des salaires au plancher qui n’évoluent guère, mais surtout des pressions constantes de leur hiérarchie. « Les effectifs ont fondu depuis cinq ans d’au moins 60 équivalents temps plein », dénoncent les délégués syndicaux Dany Aimé (CGT) et Pierre Valteau (Unsa). « On fonctionne en flux tendu, dans l’urgence. Les départs en retraite ne sont plus remplacés. Il arrive même que des produits frais partent directement à la banque alimentaire parce que l’on manque de bras pour mettre en rayon ! Le ras-le-bol est général ».

Les salariés parlent de pressions inacceptables de la part de leur encadrement. « En trente ans de grande distribution, je n’ai jamais va ça », dit l’un d’eux. « Quand l’idée d’une grève a été lancée, il y a eu des menaces. La direction a parlé d’inscrire les grévistes sur un fichier. Et les insinuations sur les horaires et les prises de congé ont été récurrentes. Certaines de nos collègues, des mères célibataires à temps partiel que l’on voit pleurer dans les rayons, ne peuvent de toute façon pas se permettre de faire grève tellement leur salaire est dérisoire ».

Les témoignages rapportent une ambiance délétère et de situations « proches du burn-out » : « Les chefs de service nous traitent de morues, de pétasses… C’est insupportable. La direction ne se rend pas compte qu’elle a la chance d’avoir des salariés qui se battent pour leur travail. On ne veut pas que notre hypermarché ferme. On veut travailler, pas être exploité ».

Les salariés de Géant Casino doivent rapidement décider quelles suites donner à leur mouvement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s