Archives mensuelles : octobre 2013

Protestation à Erbil contre les exécutions en Iran

Ce jeudi 31 octobre, une manifestation a été organisée à Erbil (Kurdistan d’Irak) contre les exécutions de prisonniers politiques par la République Islamique d’Iran. 18 prisonniers politiques ont été exécutés le 26 octobre et deux prisonniers politiques kurdes (Zaniar Moradi et Loghman Moradi) sont menacés d’exécution imminente.

Erbil

Hôtel Columbus de Monaco : sit-in des employés en grève

Nice Matin, 31 octobre 2013 :

Depuis ce jeudi matin, 10h30, une vingtaine d’employés grévistes de l’hôtel Columbus de Monaco, situé dans le quartier de Fontvieille, font un sit-in devant les bureaux de l’Inspection du travail, rue princesse Antoinette. En grève depuis lundi, ils contestent le plan de restructuration amorcé par la direction en 2005.

Mercredi, s’est tenue une réunion entre la direction et les représentants des salariés en grève dans les bureaux de l’inspection du travail. Echange soldé par un échec. « Malgré une proposition de la direction d’ouvrir trois contrats en CDI », indique Alexandre-Pierre Faidherbe, directeur général de l’hôtel.

Lire la suite

IKEA, l’acharnement contre les représentants du personnel continue

CGT, Montreuil, le 31 octobre 2013 :

ADEL AMARA, représentant du personnel chez IKEA, fait l’objet d’un acharnement antisyndical sans précédent.

1761246_4_b61a_la-liste-des-etablissements-ayant-mis-en-place_0edd073957754149951fccc854b8e15cMilitant très actif, il fut l’un des acteurs d’un important mouvement de grève et son action aura notamment contribuée à révéler le système de surveillance des salariés mis en place par IKEA, c’est probablement ce qui explique l’obstination d’IKEA à vouloir évincer Adel. Il a déjà subi deux demandes d’autorisation de licenciement, pour l’instant aucune n’a abouti. Il est également accusé de harcèlement moral par quatre de ses supérieurs, il vient d’être condamné, contre toute attente, par la cour d’appel.

Cette condamnation est d’autant plus inacceptable que, d’une part, Adel AMARA n’a fait qu’agir dans le cadre de son mandat, et que d’autre part, la mise sous surveillance des salariés d’IKEA et particulièrement d’Adel a été largement relayée par la presse, démontrant ainsi l’existence de tentatives de déstabilisation de la part de ces mêmes supérieurs ! Lire la suite

Lutetia: Manifestation des salariés contre un plan social

Les employés du Lutetia à Paris ont manifesté et fait grève jeudi pour la deuxième fois en quinze jours contre le plan social accompagnant la fermeture du célèbre hôtel pendant trois ans pour travaux.

Les employés du Lutetia à Paris ont manifesté et fait grève jeudi pour la deuxième fois en quinze jours contre le plan social accompagnant la fermeture du célèbre hôtel pendant trois ans pour travaux.

Les employés du Lutetia à Paris ont manifesté et fait grève jeudi pour la deuxième fois en quinze jours contre le plan social accompagnant la fermeture du célèbre hôtel pendant trois ans pour travaux.

Une cinquantaine de salariés se sont rassemblés en milieu de journée devant le prestigieux établissement de la rive gauche et réclamé en musique le «maintien des salaires à 100%» pendant ces trois ans. Une disposition qui ne concernerait que les collaborateurs «les plus fragiles», selon les dernières mesures proposées par la direction. Lire la suite

Appel à la grève nationale contre les rythmes scolaires les 12/14/30 novembre

Des syndicats appellent les enseignants et autres personnels travaillant dans les écoles à une grève nationale pour protester contre la réforme des rythmes scolaires et réclamer qu’elle ne soit pas généralisée à la rentrée 2014.

le-13-heures-du-3-octobre-2013-d-une-gr-contre-la-r-rme-des-rythmes-11003751kycnk_1713

La grogne contre la réforme des rythmes scolaires ne s’éteint pas. Des syndicats ont lancé un appel à la grève nationale le 14 novembre prochain pour protester contre cette réforme et demander à ce qu’elle ne soit pas généralisée en 2014. Lire la suite

Indonésie : Les travailleurs en grève pour les salaires

AFP, 31 octobre 2013 :

Des centaines de milliers d’Indonésiens, selon les syndicats, ont entamé jeudi une grève nationale afin de réclamer une hausse du salaire minimum, l’un des plus faibles au monde malgré une économie en pleine expansion.

Manifestation ouvrière à Jakarta, 31 octobre 2013

« Augmentez nos salaires de 50% », pouvait-on lire sur des banderoles brandies par des milliers de travailleurs faisant le piquet de grève devant les ateliers de Bekasi, importante zone industrielle de la banlieue de Jakarta où sont regroupés nombre de sous-traitants de grandes marques internationales du textile et de l’électronique.

« La vie est très chère », lance Muhammed Muhklas, 26 ans, employé d’une firme pharmaceutique. « Nous devons payer notre logement, notre nourriture et deux millions de roupies par mois (130 euros, ndlr), ça n’est pas assez », estime-t-il en référence au salaire minimum en vigueur dans sa localité.

Lire la suite

Poste Maroc : Les travailleurs en grève ce vendredi

Aujourd’hui Le Maroc, 31 octobre 2013 :

Les salariés de Poste Maroc, affiliés à l’UMT, à la CDT et à la FDT, observent un mouvement de grève demain, vendredi, dans le secteur des postes. Ce nouveau débrayage a été décidé suite à une réunion, lundi, entre les centrales syndicales et les représentants du groupe pour la relance du dialogue social. «Nous avons vécu pratiquement une année blanche sur le volet du dialogue social.

Les représentants de l’administration du groupe ne nous ont jamais donné les vraies raisons de ce retard. Et comme la réunion du lundi est restée sans suites, nous avons (les trois syndicats, ndlr) décidé d’observer cette grève préventive», a déclaré à ALM Abdallah El Ammari, secrétaire général adjoint de la FNPL-UMT (Fédération nationale des postes et logistique) et président d’Uni Poste et Logistique pour la région Mena-Med.

Lire la suite

Les raisons de la grève sur les TER Lorraine

Ici Nancy, 31 octobre 2013 :

Alors que des perturbations sont annoncées en milieu d’après-midi sur la circulation des trains TER Lorraine, Fabien BAUER, délégué pour le secteur fédéral CGT des Cheminots de Nancy nous explique la colère des syndicats.

Sur quels thèmes portent les revendications ?
Il y a plusieurs revendications, d’une part celles des conducteurs de train concernant les conditions de travail, ils demandent le rattrapage du repos férié, une meilleure prise en compte des roulements. À l’établissement commercial, les agents de train réclament le respect du dialogue social, il faut savoir qu’il n’y a aucun dialogue avec le directeur de l’établissement. On déplore de nombreux problèmes notamment sur la sécurité et des agressions au quotidien que l’on voudrait aborder, mais le dialogue est complètement fermé. Il y a aussi les agents de la vente et de l’accueil en gare concernant la question de l’emploi. Au total 20 emplois sont menacés suite à un plan de réduction budgétaire de la SNCF. Sont à l’ordre du jour, la fermeture de la gare à Liverdun et les fermetures des boutiques au centre commercial Saint-Sébastien à Nancy, Saint-Max ou encore Vandoeuvre. Enfin, l’embauche à statut de tous ceux qui rentrent en CDD à la SNCF, il n’y en a que 20 % qui rentrent en statut cheminots a la SNCF…

Lire la suite

Nantes : Grève très suivie dans les bibliothèques municipales

Miroir Social, 31 octobre 2013 :

Pour le maire de Nantes et le chanteur de Tri Yann c’était même la déconfiture pendant l’inauguration de la médiathèque Lise Bresner.

La CGT avait appelé les bibliothèques nantaises à la grève le 29 octobre et celle-ci a visiblement été très suivie puisque une majorité de personnel était venue manifester sa colère devant le maire de Nantes (PS), Patrick Rimbert venu inaugurer la nouvelle médiathèque Lise Bresner.

Une inauguration qui a vu le premier magistrat être accueilli par des banderoles « toujours plus de chefs et toujours moins de personnel ». Sur les bords de l’Erdre, il existe donc aussi une armée mexicaine.

Lire la suite

La grève se poursuit à la Poste d’Arcachon

Sud-Ouest, 31 octobre 2013 :

« Le conflit s’enlise » résume Gérard Lamarque, représentant FAPT CGT de la Poste. Hier, à l’issue d’une huitième rencontre avec leur direction, les facteurs d’Arcachon ne sont pas parvenus à un accord. « Alors que le directeur territorial de la Poste Aquitaine nord avait, la veille au soir, proposé une avancée pour sortir du conflit, la proposition n’a pas été reprise localement dans les négociations d’aujourd’hui (d’hier, NDLR) » dit-il.

« Pour les grévistes, c’est irrecevable, la confusion est totale. Nous espérons une reprise en main des négociations par la direction opérationnelle afin d’éviter les incompréhensions et déboucher enfin sur un accord acceptable pour chacune des parties mais également pour les habitants d’Arcachon privés du courrier depuis huit jours. »