Afrique du Sud: grève chez Amplats contre des suppressions d’emplois

AFP, 27 septembre 2013 :

La production du premier producteur mondial de platine, le sud-africain AngloAmerican Platinum (Amplats) était perturbée vendredi par une grève très suivie sur ses principaux sites d’extraction près de Rustenburg (nord), a indiqué l’entreprise.

La production du premier producteur mondial de platine, le sud-africain AngloAmerican Platinum (Amplats) était perturbée vendredi par une grève très suivie sur ses principaux sites d’extraction près de Rustenburg (nord), a indiqué l’entreprise.

La grève, précédée d’un préavis déposé par le nouveau syndicat radical de mineurs Amcu, est légale, contrairement au long mouvement social qui avait mis la région à feu et à sang il y a un an, et l’entreprise enregistre « moins de 20% de présence sur ses sites d’activité miniers de Rustenburg et du nord du Pilanesberg », selon un communiqué.

« La production sera affectée par la grève même si les ventes ne devraient pas à l’être à ce stade », a ajouté Amplats.

Un porte-parole de la police Sabata Mokgwabone a précisé à l’AFP que « tout était sous contrôle » et qu' »il n’y avait aucun incident à déplorer jusqu’à présent ».

Après avoir consenti des hausses de salaires l’an dernier, Amplats a annoncé en janvier 14.000 suppressions d’emplois, avant de reculer sous la pression du gouvernement et des syndicats pour revoir son plan social et réduire les licenciements à 3.300, ce qui reste trop pour Amcu.

« La mine vire des gens mais d’un autre côté, elle embauche de nouvelles personnes », contestait vendredi un gréviste Tebogo Sikha, cité par l’agence Sapa. « Ca veut dire qu’ils ont de l’argent ».

Pour ceux qui seront licenciés, ajoutait-il, « ce sera dur, car ils n’ont pas de revenu ».

L’AMCU, qui représente 40% du personnel du site de Rustenburg, principal site d’Amplats, au nord-ouest de Johannesburg, souhaiterait que le groupe aille plus loin dans ses efforts pour éviter les licenciements et recaser le personnel ailleurs dans l’entreprise.

Le secteur minier représente un cinquième de l’économie sud-africaine.

En 2012, des grèves sauvages avaient éclaté dans la plupart des mines du pays entre août et novembre dans le sillage d’une grève réprimée dans le sang à Marikana (nord) sur un site n’appartenant pas à Amplats mais voisin. La police avait ouvert le feu et fait 34 morts le 16 août.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s