Guinée : les travailleurs d’Orange en colère

Ecofin, 24 septembre 2013 :

La situation ne semble pas encore avoir trouvé une solution définitive chez Orange Guinée. Pour l’instant, la trêve demandée par la direction d’Orange pour négocier avec les grévistes tient encore malgré l’arrestation de deux employés accusés de sabotage sur le réseau.

Au sein d’Orange, les travailleurs sont certes en colère contre leur directeur général Alassane Diene, mais ils le sont plus encore contre Oyé Guilavogui, le ministre des Postes, Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information.

Les grévistes l’accusent de « rouler pour l’entreprise de téléphonie mobile » au détriment de l’amélioration des conditions de travail que réclament les travailleurs. Ils en veulent pour preuve un important déploiement des forces de sécurité pour les empêcher de manifester leur mécontentement.

Dans un communiqué, Fode Soumah, le Secrétaire général du ministère des Postes, Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information, a expliqué que les forces de l’ordre ont été déployées pour sécuriser les installations techniques de la société. Le but étant d’empêcher des actes de sabotage qui conduiraient inexorablement à une détérioration de la qualité du service.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s