Châtellerault : Grève gagnante chez Giron

La Nouvelle République, 24 septembre 2013 :

Giron, c’est une entreprise familiale presque centenaire (elle a été créée en 1924) qui ne paye pas de mine dans la zone industrielle Nord de Châtellerault. C’est tout de même le leader européen de la fabrication de toiles de criblage (50.000 par an), sortes de tamis pour le tri de cailloux et sable dans les carrières après extraction.

Hier matin, dès 7 h 30, 47 des 105 employés (soit les deux tiers des ateliers) s’étaient mis en grève illimitée pour réclamer ce que la direction leur refuse : une augmentation des salaires de 3 %, dans le cadre de la négociation annuelle des salaires.

Dans l’après-midi, les grévistes ont cessé leur mouvement, les deux parties ayant trouvé un accord, après plusieurs négociations.

Alors qu’elle proposait dans un premier temps une hausse des salaires de 1,5 % sans le paiement des heures de grève, la direction a fait une dernière proposition : les « 1,5 % » toujours mais avec 50 % des heures de grève. Les salariés ont dit oui.

Cet accord intervient ans un contexte tendu pour l’entreprise qui certes dégage un chiffre d’affaire de 10 millions d’euros mais qui peine à dégager des bénéfices et à rester en fin d’année au-dessus de la ligne de flottaison.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s