PSA Mulhouse : Les baisses de salaire, les samedis gratuits, les mutations forcées, on n’en veut pas !

Tract de la CGT PSA Mulhouse distribué après le débrayage du matin le 11 septembre avant les débrayages de l’après midi et la nuit. En tout 900 ouvriers des différentes équipes ont débrayé le 11 septembre sur l’usine PSA de Mulhouse.

500 grévistes ce matin !
Les baisses de salaire, les samedis gratuits, les mutations forcées : on n’en veut pas !

DebraMul

Ce matin dès 5h25, des centaines de salariés se sont retrouvés devant chaque atelier d’abord, puis devant le bâtiment de la direction.

On n’a jamais vu une telle mobilisation pour un débrayage à Mulhouse depuis la grève de 1989 ! Pour beaucoup, c’était le premier débrayage. Une très grande majorité de grévistes se sont ensuite dirigés vers le Montage pour défiler : les lignes étaient à l’arrêt.

Ce débrayage massif à l’appel de la CGT, de la CFDT et de la CFTC montre que le mécontentement domine et s’exprime par rapport aux attaques annoncées sur nos salaires. Il n’est pas question de laisser la direction baisser nos payes alors que dans la période actuelle, elles ne nous permettent déjà pas de vivre correctement !

Les salariés présents à la fin du débrayage ce matin ont pris l’engagement de tout faire pour que l’on se retrouve encore plus nombreux la prochaine fois.

Il faut continuer à en discuter entre nous, à nous organiser pour convaincre ceux qui n’ont pas participé ce matin d’en être lors du prochain débrayage.

Il est nécessaire de faire d’autres actions communes pour que la mobilisation se renforce, à Mulhouse et dans toutes les usines de PSA.

C’est la seule façon de nous faire entendre et de faire reculer la direction.

Cet après-midi, soyons encore plus nombreux à participer au débrayage à 13h15.

RDV devant chaque atelier pour défiler ensuite au Montage.

FACE AUX ATTAQUES DU PATRON IL FAUT L’UNITÉ DE TOUS LES SALARIÉS !
LA FORCE DES TRAVAILLEURS, C’EST LA GRÈVE !

Publicités

Une réponse à “PSA Mulhouse : Les baisses de salaire, les samedis gratuits, les mutations forcées, on n’en veut pas !

  1. aubert lucien

    oui luttons ensemble, les travailleurs de MULHOUSE sont sur le chemin de la victoire, l’élargissement du mouvement sera le déclencheur de la réussite de la lutte .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s