A Caen, la lutte pour les logements et les papiers pour toutes et tous

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » n°35, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Depuis le mois de mai, le centre d’hébergement d’urgence de la Préfecture du Calvados (115) ne répond plus et expulse celles et ceux qui y étaient hébérgé-e-s. La préfecture et les officiels, pour expliquer ce qui ne peut en aucun cas être expliqué, ni toléré, ni accepté, évoquent un manque de crédits accordés par l’Etat.

Comme toujours, les premières victimes des politiques d’austérité sont les plus démuni-e-s. Dans le cas présent les coupes de budget destiné à l’Action Sociale et l’hébergement d’urgence sont la résultante de cette austérité mais sont aussi clairement motivées par la xénophobie d’Etat. Ainsi la grande majorité de premier-e-s expulsé-e-s sont les familles de demandeurs-euses d’asile et débouté-e-s de droit d’asile… des étrangers, les boucs-émissaires préférés des Hommes politiques… des sans-droits, celles et ceux que l’on n’entend pas.

A Caen, près de 300 personnes sont déjà mises à la rue et parmi elles beaucoup d’enfants et de nouveau-nés. Et les expulsions continuent.

Pour créer un rapport de force et obliger l’Etat à assumer ses responsabilités, fin juin, un lieu a été réquisitionné par une partie d’expulsé-e-s, un ensemble de militant-e-s, associatifs-ves et politiques, et des personnes solidaires de la Lutte. Ce lieu, ancien foyer d’hébergement d’urgence pour les femmes isolées, vide depuis plus d’un an et dont le propriétaire est le bailleur dit « social » Calvados Habitat ayant immédiatement demandé l’expulsion des familles, se trouve au 202 rue de Bayeux à Caen.

L’Assemblée Générale de Lutte contre Toutes les Expulsions, regroupant les militant-e-s et les expulsé-e-s, s’est créée peu avant l’occupation du « 202 » et résiste aux attaques et provocations de la Préfecture et de ce « bailleur social » depuis presque 3 mois. Les manifestations sont organisées toutes les semaines, renforcées des actions ponctuelles (ex. l’occupation du siège social de « Calvados Habitat » mi juillet, collages, diffusion de tracts en différentes langues : français, anglais, mongole, russe, albanais…, édition d’un média autonome en forme d’un bulletin d’info : « au 202 », etc.) pour faire connaître la lutte et les revendications qu’elle porte : un logement décent pour toutes et tous, les papiers pour toutes et tous.

Le « 202 » est expulsable depuis mi-juillet. Une procédure de remise en cause de cet avis d’expulsion, commandé selon la loi du « plus fort » et sans que un procès équitable et contradictoire ait eu lieu, est en cours et le jugement du TGI de Caen sera rendu le 10 septembre.

Indépendamment du lieu occupé et du jugement, la Lutte des expulsé-e-s, de plus en plus nombreux-euses à Caen, elle, continue et continuera. Nouvelles manifestations sont programmées pour lundi 2 et 9 septembre, à 18h devant la Préfecture du Calvados, ainsi que la participation du cortège de l’Assemblée Générale de Lutte contre Toutes les Expulsions, à la manifestation contre la réforme des retraites le 10 septembre (après un rassemblement, 9h du matin devant le TGI de Caen en soutien aux occupant-e-s du 202).

2 réponses à “A Caen, la lutte pour les logements et les papiers pour toutes et tous

  1. Pingback: Rendez-vous de la lutte contre toutes les expulsions | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Caen : Expulsion du 202 en cours | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s