Afrique du Sud: commémoration du massacre de Marikana

AFP, 16 août 2013 :

L’Afrique du Sud commémore vendredi le drame de la mine de Marikana (nord), un an après une fusillade policière qui y a fait 34 morts et 78 blessés sur fond de rivalités syndicales toujours vives.

Lieu où de nombreux mineurs sont morts sous les balles des forces de l’ordre, à Marikana, le 16 août 2013

Le 16 août 2012, la police sud-africaine, débordée par des grévistes hostiles, avait ouvert le feu sur la foule devant la mine de platine exploitée par le groupe britannique Lonmin, à une centaine de kilomètres au nord de Johannesburg.

Ce massacre, sans précédent dans la jeune démocratie sud-africaine et rappelant les pires heures du régime ségrégationniste de l’apartheid aboli en 1994, avait provoqué un traumatisme au sein de la population.

Un an après, Amcu, le syndicat radical à l’origine de la grève et désormais majoritaire sur le site, organise avec les églises locales une cérémonie pour rendre hommage aux victimes et à leurs familles.

Après les traditionnels moments culturel et religieux, le temps fort de la journée sera une minute de silence peu après 14 heures (GMT), à l’heure même où les forces de l’ordre avaient commencé à tirer sur les mineurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s