Archives quotidiennes : 16/08/2013

Un an après le massacre de Marikana

Afrik.com, 16 août 2013 :

L’Afrique du Sud commémore, ce vendredi, la fusillade de Marikana qui a coûté la vie à 34 Sud-africains, le 16 août 2012. Cette fusillade avait également fait 78 blessés. Cette commémoration sera l’occasion pour les Sud-afrcains de rendre hommage aux victimes, malgré la tension qui reste vive entre les deux principaux syndicats des mines du pays.

Le drame de Marikana, survenu il y a un an jour pour jour, est commémoré ce vendredi par les Sud-africains. Le syndicat radical Amcu organise, avec les églises locales, une cérémonie afin de rendre hommage aux victimes et à leurs familles. Ce massacre avait provoqué un traumatisme au sein de la population. Celle-ci a donc tenu à rendre hommage aux victimes, en ce jour anniversaire de la catastrophe.

Lire la suite

20 août : Début de la marche des réfugiés vers Munich

Bavière : Le 20 août, les demandeurs d’asile commenceront une marche, l’une à partir de Bayreuth et l’autre à partir de Wurtzbourg,  jusqu’à Munich pour le droit au séjour et l’obtention de l’asile en Allemagne.

ken

Deux manifestations sont prévues pour le début des marches ce 20 août :

  • Bayreuth, 12 heures, Neues Rathaus
  • Wurtzbourg, 13 heures, Vierröhrenbrunnen

Les demandeurs d’asile partiront ensuite de ces deux villes vers Munich.

Lire la suite

Les postiers d’Alger de nouveau en grève

Maghreb Emergent, 15 août 2013 :

Les employés d’Algérie Poste se sont de nouveau remis en grève jeudi au niveau de la Grande Poste après un débrayage sans préavis la veille. Le mouvement de protestation a gagné d’autres bureaux de poste dans la capitale et risque de se généraliser à d’autres wilayas à partir de la semaine prochaine, selon des employés et syndicalistes. Une fois de plus, les citoyens sont laissés dans le désarroi.

Sur le perron de la grande poste, les usagers fulminent : « La moindre des choses aurait été qu’on nous informe à l’avance », proteste une dame rencontrée sur place et qui n’a pu retirer de l’argent pour faire face à des dépenses urgentes. A l’entrée de l’imposante bâtisse, quelques dizaines d’employés ont improvisé un rassemblement. Et pour ajouter au désarroi des clients, les distributeurs automatiques, qui auraient pu alléger la détresse des usagers devant l’absence d’un service minimum, ne fonctionnent plus. Pure coïncidence ou acte volontaire ? Ce mouvement aura surpris plus d’un car aucun préavis n’avait été déposé auparavant, comme le stipule la loi. Même les employés d’autres bureaux de poste de la capitale n’avaient pas été informés du mouvement lancé par leurs collègues de la Grande Poste. Mais dès que l’information leur est parvenue, des employés des bureaux de Rouiba et de Bordj El Kiffan (ex-Fort de l’eau), à l’Est de la capitale, se sont joint au débrayage, ce qui augure d’une généralisation du mouvement dans le reste du pays à partir de samedi.

Lire la suite

Afrique du Sud: commémoration du massacre de Marikana

AFP, 16 août 2013 :

L’Afrique du Sud commémore vendredi le drame de la mine de Marikana (nord), un an après une fusillade policière qui y a fait 34 morts et 78 blessés sur fond de rivalités syndicales toujours vives.

Lieu où de nombreux mineurs sont morts sous les balles des forces de l’ordre, à Marikana, le 16 août 2013

Le 16 août 2012, la police sud-africaine, débordée par des grévistes hostiles, avait ouvert le feu sur la foule devant la mine de platine exploitée par le groupe britannique Lonmin, à une centaine de kilomètres au nord de Johannesburg.

Ce massacre, sans précédent dans la jeune démocratie sud-africaine et rappelant les pires heures du régime ségrégationniste de l’apartheid aboli en 1994, avait provoqué un traumatisme au sein de la population.

Lire la suite

Il y a un an : le massacre des mineurs de Marikana

Il y a un an, le 16 août 2013, la police a ouvert le feu sur les mineurs en grève à Marikana, près de Rustenburg, en Afrique du Sud.Les tirs à balles réelles sur des ouvriers en grève pour de meilleurs salaires ont fait 34 morts. N’oublions jamais ceux qui sont tombés sous les coups de la sanglante dictature de la bourgeoisie.

Allemagne : Mehrzad Zarnegar ne sera pas expulsé

Mehrzad Zarnegar, demandeur d’asile iranien de 25 ans, avait été arrêté le 12 août à Coblence (Allemagne) et placé dans le centre de rétention d’Ingelheim, et était menacé d’être expulsé vers l’Iran le 9 septembre.

Mehrzad Zarnegar, opposant au régime islamique d’Iran, avait participé en Allemagne, où il vit depuis deux ans, à de nombreuses manifestations et actions contre le régime de Téhéran et pour les droits des demandeurs d’asile. Dès la nouvelle de son arrestation, de nombreuses organisations comme la Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens, Amnesty International ou le Parti Pirate, se sont mobilisées contre son expulsion.

Lire la suite

Kosice : Des couleurs sur le mur de l’apartheid

A Kosice, en Slovaquie, la mairie a fait ériger un mur de béton de plus de 2 mètres de haut pour séparer un quartier rrom du reste de la ville. Ces derniers jours, l’artiste Tomas Rafa et une équipe de bénévoles, aidés des enfants et des jeunes du quartier, ont peint le drapeau rrom sur le mur. Par cette action artistique, Tomas Rafa veut attirer l’attention sur le racisme et la ségrégation de la population Rrom en Slovaquie. Il a fallu six jour à Tomas Rafa et à son équipe pour finir leur oeuvre, et il ont aussi eu le soutien de militants et de rappeurs du
village tchèque Krupka.

Kosice1

Kosice2

Lire la suite