Archives quotidiennes : 14/08/2013

Egypte, 14.08.2013, 20 H: Ce qui devait arriver, arriva…

egypte

Le pouvoir vient de disperser par la force et une violence extrême les places que les Frères Musulmans occupaient depuis plus d’un mois. Il y aurait à cette heure d’après le ministère de la santé, 149 morts ( les Frères Musulmans disent 2 000). Le pouvoir décrète couvre feu et état d’urgence pour un mois. Le vie président El Baradei du FSN démissionne pour protester contre les violences.  Dans le même temps de très nombreuses églises et locaux de chrétiens ont été brûlés ou saccagés par les Frères Musulmans et autres islamistes dispersés et chassés des places qu’ils occupaient.

Hier l’armée était intervenue violemment pour briser la grève des ouvriers  de l’acier de Suez faisant de nombreux blessés et procédant à des arrestations.
C’est évidemment le but : à travers la répression contre les Frères Musulmans, qui eux tentent de détourner la colère contre les chrétiens et sèment la confusion, l’armée tente de s’attaquer à la révolution en imposant l’Etat d’urgence et le couvre feu, au nom desquels elle essaiera d’interdire toute grève ou manifestation et imposer sa dictature. Et elle utilise le FSN, les libéraux, les nassériens, les démocrates et les syndicats au gouvernement ou qui le soutiennent pour essayer de faire passer son attaque.

Lire la suite

Caen : La lutte continue pour un logement pour tous et toutes

Caen_log

Télécharger le bulletin  n°3 de l’Assemblée Générale de Lutte Contre Toutes les Expulsions :  bulletinAG03

Chili: grève à Escondida, 1ère mine de cuivre au monde

Le syndicat représentant les quelque 2.500 salariés d’Escondida, la première mine de cuivre au monde contrôlée par le géant anglo-australien BHP Billiton dans le nord du Chili, a lancé mercredi un mouvement de grève de 24 heures pour réclamer une prime non versée.

L’arrêt de travail a débuté à 08H00 locales (12H00 GMT) après que la direction de la mine eut refusé de régler aux salariés une prime annuelle ne figurant pas sur leurs contrats et qui s’était élevée à environ 5.000 dollars par salarié l’année dernière.

Lire la suite

Montauban. Les personnels hospitaliers en grève illimitée depuis le 10 août

La Dépêche, 14 août 2013 :

Le mouvement de protestation lancé le 9 août dernier par l’intersyndicale CGT-FO et CFDT se poursuit.

Inquiets par les mesures de restriction annoncées par la direction, à savoir : la suppression de 2 ATT pour les administratifs, cadres, direction ; la diminution de la durée hebdomadaire de travail à 37 h 30 pour les soignants (-5 RTT) et 35 heures pour les techniques, médico-techniques et administratifs (suppression de tous les RTT) et enfin la révision des effectifs de semaine et de week-end, les syndicats disent non à la casse sociale de l’établissement.

Après une forte mobilisation lors du dernier CHSCT, les personnels hospitaliers étaient encore très nombreux à assister à l’assemblée générale à l’appel des syndicats.

Lire la suite

Le Mans : Les salariés de B Call toujours pas payés

Ouest France, 14 août 2013 :

À l’appel de la CFDT, une quinzaine de salariés de B Call maintiennent leur mobilisation tant qu’ils ne seront pas payés. Ce mardi matin, ils ont symboliquement cadenassé l’étude du mandataire judiciaire Pierre Briand, rue des Gladiateurs ; au Mans, parti en vacances sans signer tous les chèques des salaires des employés.

Le centre d’appels B Call, qui comptait 80 salariés dans ses locaux du boulevard Demorieux, a été liquidé début juillet.

Bouira : Grève illimitée à Batigec

La Dépêche de Kabylie,13 août 2013 :

Les travailleurs de l’entreprise Batigec, activant au niveau du chantier du futur théâtre de verdure de Bouira, ont entamé, dans la matinée d’hier, une grève illimitée. Ils justifient ce débrayage par des retards de paiement de leurs salaires.

Lors de notre passage sur les lieux, les quatre-vingt ouvriers de ce chantier nous ont fait part de leur indignation, quant aux « mépris » de l’entreprise à leur égard : « Cela fait près de trois mois que nous sommes sans salaires ! Nous sommes livrés à nous-mêmes, sans aucune ressource financière », nous ont-ils confié. Mahmoud, père de 04 enfants dont deux en bas âge, dira : « Nous sommes considérés comme des esclaves ! En plus de nos salaires impayés, nous n’avons droit à aucune prime, ni à aucun avantage social ! ». Il ajoutera, en colère : « mes enfants n’ont pas connu la joie de l’Aïd, puisque je n’ai pas eu les moyens de leur offrir quoi que ce soit. Cette entreprise nous exploite ! ».

Lire la suite

Corée du Sud: les salariés de Hyundai votent la grève

Le Figaro, 14 août 2013 :

Les salariés du constructeur automobile sud-coréen Hyundai ont voté la grève revendiquant de meilleurs salaires et conditions de travail, juste un an après la fin du conflit le plus coûteux de l’histoire de l’entreprise.

Ignorant un appel de l’entreprise, les syndicats de Hyundai et de sa filiale Kia Motors ont décidé de faire grève, mouvement qui débutera après une période légale de médiation de 10 jours.

Lire la suite