Archives quotidiennes : 10/08/2013

Manifestation réprimée au Maroc: 21 ONG portent plainte

Au Maroc, 21 ONG ont déposé plainte jeudi pour que la justice détermine les responsabilités dans la répression de la manifestation de Rabat du 2 août contre la grâce royale accordée au pédophile espagnol Daniel Galvan. La plainte a été déposée jeudi matin contre le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser et les hauts responsables de la police, selon les avocats de collectif d’ONG. Le rassemblement avait été réprimé par les forces de l’ordre, faisant plusieurs dizaines de blessés.

Intervention des forces de l'ordre à Rabat lors du rassemblement contre la grâce accordée par le roi à un pédophile espagnol, le 2 août 2013. REUTERS/Stringer

Intervention des forces de l’ordre à Rabat lors du rassemblement contre la grâce accordée par le roi à un pédophile espagnol, le 2 août 2013.
REUTERS/Stringer

Les Marocains veulent savoir qui a ordonné à la police de réprimer si violemment un rassemblement pacifiste : la manifestation du vendredi 2 août avait ressemblé plusieurs milliers de Marocains devant le Parlement, à Rabat, contre la grâce royale accordée par erreur au pédophile espagnol, Daniel Galvan. La violente répression des forces de l’ordre a fait plusieurs dizaines de blessés. Lire la suite

Quand la Cour d’appel de Lyon invente la nationalité « arabe »

A la Cour d’appel de Lyon, on ne s’embarrasse pas avec les subtilités de la géographie. Mohamed S., Marocain en situation irrégulière placé en centre de rétention sur ordre du préfet de Savoie le 29 juillet, devait être reconduit vers Rabat. Le 3 août, en attendant son expulsion, le juge des libertés et de la détention prolonge cette mesure. Le ressortissant marocain fait alors appel : ses empreintes digitales ont été prélevées sans que le procureur soit informé au préalable, ce qui est pourtant la règle.

Le premier président de la Cour d’appel rejette son appel, mais l’ordonnance comporte un savoureux lapsus. Dans la case nationalité, en lieu et place de « Marocain », le juge a inventé la nationalité « arabe ». Il ne s’agit pas d’une faute de frappe : le texte mentionne une seconde fois la nationalité « arabe » de Mohamed S., comme le montrent les extraits ci-dessous.

3459670_5_9689_extrait-de-l-ordonnance_7bfa52b378430dc248da3f837b70c463

Lire la suite