Archives quotidiennes : 10/08/2013

APC d’Ighram : Les travailleurs réclament leurs salaires

Nouvelles de Kabylie, 10 août 2013 :

Les travailleurs de la commune d’Ighram ont observé, mercredi, une journée de grève pour réclamer le paiement de leurs salaires. Ils ont également bloqué, durant des heures, l’accès à l’enceinte du siège de leur APC, avec à la clef la paralysie de tous les services. «

Les autorités de wilaya étaient pourtant claires ; elles enjoignaient à notre contrôleur financier le paiement de nos salaires, même à découvert, avant l’Aïd, » indiquait sur place un des représentants des travailleurs grévistes.

Sicile : Manifestation contre une base militaire

Euronews, 10 août 2013 :

Les habitants de la petite ville sicilienne de Niscemi ne désarment pas. Quelques milliers d’entre eux ont pris d’assaut la base militaire américaine toute proche vendredi. Un petit nombre a même réussi à pénétrer à l’intérieur, et à se suspendre aux immenses paraboles du système satellite installé sur cette base.

Un choc frontal a eu lieu avec la police anti-émeutes. Un militaire italien a été blessé, et le procureur de la ville sicilienne de Caltagirone a ouvert une enquête. La base américaine abrite Muos, un nouveau système de télécommunications ultra-sophistiqué, mais dont les radiations, selon les habitants de Niscemi, menacent leur santé et l’environnement.

Mauritanie : La lutte continue à la mine d’or de Tasiast

Alakhbar, 10 août 2013 :

La grève des employés de la mine d’or de Tasiast, à 400 km au nord-est de Nouakchott, se poursuit. Et, selon les responsables syndicaux, le mouvement n’est pas prêt de s’arrêter tant que toutes les revendications ne seront pas satisfaites.

Les représentants syndicaux des travailleurs ont en effet présenté à la direction une plate-forme revendicative en plusieurs points concernant notamment les salaires et la couverture médicale. Mbodge Abdelaziz est le secrétaire général adjoint de la Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM).

Il détaille les revendications des salariés de cette mine d’or considérée comme la troisième au monde.

Impressions des protestations à Sousse

Interview publié sur le site de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Yadi Kohi, militant du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et de l’Initiative Communiste-Ouvrière, était à Sousse (Tunisie) du 30 juillet au 6 août 2013. Il nous donne ses impressions sur le mouvement actuel contre le gouvernement en place.

Pour commencer, peux-tu nous donner tes impressions sur la situation en Tunisie et les manifestations à Sousse ?

A mon arrivée en Tunisie, j’ai vu un pays comme les autres, avec des gens qui se lèvent tôt le matin et qui sont brisés par des conditions de travail difficiles et la vie chère, et, contrairement aux discours nationalistes, je n’ai vu aucune différence fondamentale culturelle entre la Tunisie et les autres pays. Ce qu’on remarque tout de suite, c’est l’absence d’investissement de l’Etat pour offrir des services de base à la population comme le nettoyage des rues par exemple.

Lire la suite

Bangladesh : Mobilisation ouvrière à Hemayetpur

Un millier d’ouvrières et d’ouvriers du groupe AKH ont manifesté devant leurs usines le 6 août à Hemayetpur (Savar) pour exiger le paiement de leurs salaires du mois de juillet ainsi qu’une prime pour l’Aïd.

Les travailleurs ont aussi bloqué l’autoroute Dacca / Aricha qui passe devant les usine de 14 h 30 à 15 h 30. La police est intervenue et a chargé la manifestation ouvrière, blessant ainsi dix travailleurs.

Lire la suite

Chicoutimi : Des manifestants pénètrent chez Kia

La Presse, 9 août 2013 :

Une quinzaine de manifestants ont semé l’émoi, hier après-midi, en pénétrant chez le concessionnaire automobile Kia Harold Auto du boulevard du Royaume, à Chicoutimi. Certains étaient masqués, quelques-uns scandaient des slogans en brandissant une banderole, alors que d’autres tapaient sur des casseroles. Au final, neuf d’entre eux ont reçu une amende de 147,95 $ pour avoir troublé la paix.

Les jeunes visiblement âgés dans la vingtaine désiraient ainsi faire acte de solidarité envers les travailleurs en lock-out depuis cinq mois.

Lire la suite

Creil (60) : Les travailleurs sans papiers régularisés après 1445 jours de grève

Les 68 travailleurs sans papiers, en grève depuis 3 ans et neuf mois à Creil (sud-Oise), sont tous régularisés. Leur régularisation se faisait au compte-goutte depuis 1445 jours.

1369143822_761db4cad6f8e55408f66194991ff8b2_Les-travailleurs-sans-papiers-regularises-apres-1445-jours-de-greve_reference

Diallo Sita, porte-parole des travailleurs sans papiers et régularisé en 2011, apprécie sa nouvelle vie. Il se souvient de « cette crainte de ne pas rentrer à la maison le soir. Là, on prend le train sans avoir cette peur. »

Guy Lévêque, ancien co-président de l’association d’aide aux sans papiers de Creil témoigne, aussi, qu’il  » fallait faire très très attention avec les OQTF, les obligations de quitter le territoire français. Il fallait des Blancs avec eux à chaque déplacement, même dans les administrations. »

http://www.courrier-picard.fr/region/creil-60-les-travailleurs-sans-papiers-regularises-ia201b0n155258

Manifestation réprimée au Maroc: 21 ONG portent plainte

Au Maroc, 21 ONG ont déposé plainte jeudi pour que la justice détermine les responsabilités dans la répression de la manifestation de Rabat du 2 août contre la grâce royale accordée au pédophile espagnol Daniel Galvan. La plainte a été déposée jeudi matin contre le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser et les hauts responsables de la police, selon les avocats de collectif d’ONG. Le rassemblement avait été réprimé par les forces de l’ordre, faisant plusieurs dizaines de blessés.

Intervention des forces de l'ordre à Rabat lors du rassemblement contre la grâce accordée par le roi à un pédophile espagnol, le 2 août 2013. REUTERS/Stringer

Intervention des forces de l’ordre à Rabat lors du rassemblement contre la grâce accordée par le roi à un pédophile espagnol, le 2 août 2013.
REUTERS/Stringer

Les Marocains veulent savoir qui a ordonné à la police de réprimer si violemment un rassemblement pacifiste : la manifestation du vendredi 2 août avait ressemblé plusieurs milliers de Marocains devant le Parlement, à Rabat, contre la grâce royale accordée par erreur au pédophile espagnol, Daniel Galvan. La violente répression des forces de l’ordre a fait plusieurs dizaines de blessés. Lire la suite

Quand la Cour d’appel de Lyon invente la nationalité « arabe »

A la Cour d’appel de Lyon, on ne s’embarrasse pas avec les subtilités de la géographie. Mohamed S., Marocain en situation irrégulière placé en centre de rétention sur ordre du préfet de Savoie le 29 juillet, devait être reconduit vers Rabat. Le 3 août, en attendant son expulsion, le juge des libertés et de la détention prolonge cette mesure. Le ressortissant marocain fait alors appel : ses empreintes digitales ont été prélevées sans que le procureur soit informé au préalable, ce qui est pourtant la règle.

Le premier président de la Cour d’appel rejette son appel, mais l’ordonnance comporte un savoureux lapsus. Dans la case nationalité, en lieu et place de « Marocain », le juge a inventé la nationalité « arabe ». Il ne s’agit pas d’une faute de frappe : le texte mentionne une seconde fois la nationalité « arabe » de Mohamed S., comme le montrent les extraits ci-dessous.

3459670_5_9689_extrait-de-l-ordonnance_7bfa52b378430dc248da3f837b70c463

Lire la suite