Suicide à la Poste : de nouveau, un cadre supérieur met fin à ses jours

d20100308_7-400x277-716f2

mercredi 31 juillet 2013,

Communiqué de la fédération SUD-PTT :

Nous venons d’apprendre, avec tristesse, le suicide de François, un postier travaillant à l’Université de La Poste à Orléans, le 29 juillet. Ingénieur, il avait pour rôle la conception et la mise à jour des formations. 

Comme il le disait, encore récemment, François ne voulait plus retourner au travail. Il s’était, avant ses vacances, exprimé auprès des collègues de Sud pour leur exposer des problèmes récurrents avec sa hiérarchie. Comme le plus souvent dans les phénomènes de harcèlement, il était exclu, dépossédé de toute autonomie dans son travail. Selon les faits qu’il a rapportés, il était espionné… Comment rester serein dans de telles conditions ?

Monsieur Bailly peut toujours invoquer les statistiques sur les suicides, il apparaît très clairement que le geste de François a un lien direct avec ce qu’il vivait au travail ! Ce drame est une nouvelle illustration que notre appréciation négative de la commission Kaspar et l’accord sur la « qualité de vie au travail » reste fondée.

Pour la mémoire de François, pour sa famille et pour éviter qu’un tel acte se reproduise, la fédération SUD PTT s’engage à ce que toute la lumière soit faite sur les raisons qui ont poussé notre collègue à une telle extrémité. Une demande de CHS-CT extraordinaire a d’ores et déjà été déposée par les deux représentants SUD de cette instance.

http://www.sudptt31.org/spip.php?article1644

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s