Les femmes dans l’électrométallurgie

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°33« , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Alors que le gouvernement fait la promotion de sa lutte contre les discriminations sexistes après la condamnation de deux entreprises pour non-respect de la législation concernant l’obligation de négocier sur l’égalité hommes-femmes, voilà le témoignage d’un camarade sur la situation à l’usine Ferropem :

Les femmes sont principalement employées dans les bureaux, sur le groupe il n’y a que 10% de femme et en production elles ne sont que 7 sur 545 ouvriers !

Adapter le travail à l’homme ( qui peut être une femme) n’est pas la devise des
patrons de Ferropem.

Le travail de forçat nécessite des « bras », les méthodes de recrutement sont dignes d’un autre temps, les contremaitres sont souvent misogynes et réactionnaires (on ne veut pas de femme au four, on ne veut pas d’histoires).

Une camarade affectée au conditionnement a été harcelé par son chef ; la direction a tardé pour prendre des mesures, il a fallu menacer le directeur pour la faire muter dans un autre service, ces collègues ont refusés de témoigner contre le harceleur par peur, ou manque de solidarité.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s