Violente répression anti-ouvrière en Colombie

A Risaralda (Colombie), les mineurs se sont mis en grève contre les mesures anti-ouvrières du du président Juan Manuel Santos. Le 17 juillet, les forces de répression sont violemment intervenues contre les travailleurs en lutte qui ont résisté à cette agression. Les forces anti-émeutes ont tiré des gaz lacrymogènes, non seulement sur les ouvriers en lutte, mais aussi sur les habitations. Un bébé de trois mois a ainsi été touché par les gaz lacrymogènes.

Comb1

Manifestation des mineurs à Risaralda, 17 juillet

Comb2

Le 18 juillet, le Comité National de Grève des Mineurs informait que deux personnes avaient été tuées suite à la répression policière et qu’au moins quarante enfants sont toujours hospitalisés suite à l’inhalation des gaz lacrymogènes.

Les mineurs de 18 régions du pays continuent leur mobilisation et bloquent les routes. Ils ont été rejoints par 16.000 paysans dans la lutte pour la défense de leurs droits sociaux et contre la répression.

Comb4

Colombie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s