Swiss Alps: la grève sur un chantier à Andermatt porte ses fruits

ATS, 18 juillet 2013 :

La grève d’avertissement lancée mardi dernier par une trentaine d’installateurs électriques travaillant sur le chantier de l’hôtel de luxe The Chedi à Andermatt (UR) a porté ses fruits. Les employés concernés bénéficient désormais de nouveaux contrats de travail, a indiqué Unia jeudi.

Ces salariés d’un sous-contractant allemand oeuvrant pour le projet Swiss Alps de l’investisseur égyptien Samih Sawiris protestaient contre des salaires trop bas et des licenciements avec effet immédiat.

A la suite des discussions entre Swiss Alps, les entreprises Daltrop et Imtech, ainsi que Unia, il a été décidé que les employés soient repris par Imtech qui leur offre de nouveaux contrats « corrects » et conformes aux salaires suisses, selon le communiqué du syndicat. Les contrats sont en outre prolongés de deux mois, jusqu’à fin octobre.

Auparavant, les employés de la société incriminée étaient payés selon le tarif horaire de 9,90 euros (12,23 francs) de l’heure en vigueur en Allemagne, soit la moitié de la somme qu’ils devaient effectivement recevoir. Les négociations se poursuivent pour le paiement de la différence et le versement de salaires impayés, ajoute Unia.

L’Hôtel Chedi, premier immeuble du projet de Samih Sawiris dans la station de ski uranaise, doit ouvrir ses portes le 6 décembre prochain. L’établissement de luxe dispose de plus de 50 chambres et de 119 appartements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s