Archives quotidiennes : 09/07/2013

L’avancée historique de la révolution égyptienne

Déclaration du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 5 juillet 2013 :

La révolution égyptienne a dépassé une importante étape pour la population d’Egypte, du Moyen-Orient et du monde entier. L’immense mouvement de Tamarrod (rébellion), qui a organisé « la plus grande manifestation de l’histoire », a poussé le gouvernement de Morsi et des Frères Musulmans à sa perte et a conduit à sa chute par l’armée. C’est le troisième gouvernement, après ceux de Moubarrak et de Tantawi, qui a été renversé par la force de la Place Tahrir et de la révolution égyptienne. Ce n’est pas seulement une importante étape dans l’affaiblissement des forces islamistes en Egypte et de pays comme l’Iran, mais, plus fondamentalement, une expression pour aller au-delà des limites de la démocratie et un coup fatal au mythe du pouvoir des urnes, c’est-à-dire du pouvoir de la bourgeoisie. Le monde entier a été témoin des dizaines de millions d’hommes et de femmes sont sortis dans les rues d’Egypte et ont directement exercé leur volonté et renversé un gouvernement qui, bien que produit d’un processus parlementaire, ne les a jamais représentés, et comme tous les Etats démocratiques, ne représentait qu’une minorité parasitaire et réactionnaire. C’est un tournant historique qui porte le nom de la révolution égyptienne.

Alex6

Il n’y a rien de plus absurde que les lamentations des différents gouvernements bourgeois sur la « perte de la démocratie » et les condamnations du « coup d’Etat militaire contre un gouvernement élu démocratiquement ». En fait, ce qui les attriste c’est la perte de l’option de « l’islamisme modéré » comme conséquence de l’avancée de la révolution égyptienne. Les événements de la semaine dernière ont aussi démontré l’échec de la politique d’endiguement de la révolution par les urnes en renvoyant les gens chez eux. En fait, ce qui les effraye c’est la volonté directe de la population et l’avancée de sa révolution. Ils sont bien conscients que l’armée a laissé tomber les Frères Musulmans et réalisé le coup d’Etat par crainte d’une radicalisation de la situation et avec l’espoir de contrôler plus tard la révolution. Il est également connu que non seulement durant la période de Moubarrak et de Tantawi, mais aussi sous Morsi et l’actuel gouvernement provisoire c’est l’armée qui détient le réel pouvoir.

Lire la suite

Egypte, 9 juillet, 16 H: la fin des Frères Musulmans et ses conséquences

Les égyptiens subissent depuis hier une véritable guerre des photos, déclarations et vidéos, entre celles de l’armée et celles des islamistes, pour savoir qui est à l’origine des violences qui ont fait 51 morts et 455 blessés hier matin devant le bâtiment de la Garde Républicaine.
Cependant – ça reste une impression personnelle – mais à part dans les milieux proches des Frères Musulmans et leurs alliés, l’opinion qui semble l’emporter n’est pas tant de savoir qui est cause du massacre, car on ne le saura peut-être jamais, tout le monde ment, mais une espèce d’indifférence au sort des Frères Musulmans, un lâchage populaire à leur égard, du fait bien sûr de leur soutien à Morsi mais aussi des violences des jours précédents qui ont été clairement perçues par les gens comme étant de leur responsabilité. 22 journalistes d’Al Jazeera viennent de démissionner accusant la chaine TV qatarie de mettre de
l’huile sur le feu de la guerre civile et de mentir systématiquement en faveur des islamistes. Les journalistes du grand quotidien Al Ahram ont séquestré leur directeur aux sympathies islamistes en demandant qu’il soit demi… (on attend encore la même chose ici à l’égard des dirigeants de la presse française, mais qui pourraient bien changer de ton dans les jours qui viennent, parce que les USA viennent de prendre un tournant en déclarant qu’ils n’enlèveraient pas leurs subventions à l’armée Egyptienne comme ils menaçaient de le faire et en appelant les dirigeants islamistes à la mesure.)

Lire la suite

Mondelez annonce la fermeture immédiate d’une usine au Liban en présence d’hommes armés

screamdelezMONDELEZ, la gigantesque multinationale de l’agroalimentaire (anciennement Kraft) a récemment décidé la fermeture de son usine au Liban pour la délocaliser en Egypte. Le raisonnement est simple : les travailleurs au Liban sont syndiqués, mais en Egypte, le syndicat a été décapité l’année dernière par le licenciement de ses cinq dirigeants. La main d’oeuvre en Egypte est devenue moins chère.

Lire la suite

Le parc Gezi rouvre avant d’être refermé par la police

Le Monde, 8 juillet 2013 :

Le parc Gezi d’Istanbul, cœur de la contestation en juin contre le gouvernement, a été officiellement rouvert au public, lundi 8 juillet, trois semaines après l’intervention des forces de l’ordre pour en déloger les manifestants. Mais cette réouverture a été de courte durée.

L’accès au parc a été interdit à l’appel au rassemblement du mouvement Solidarité Taksim, qui regroupe des partis politiques et des associations. Selon le correspondant du Monde, la police a finalement bouclé l’accès au parc en fin d’après-midi pour empêcher les manifestants de se réunir.

Lire la suite

Sanofi: manifestation à Chilly-Mazarin

AFP, 9 juillet 2013 :

De 200 à 250 salariés de Sanofi ont manifesté mardi devant le siège du groupe pharmaceutique à Chilly-Mazarin (Essonne) pour protester contre un projet de restructuration dans la branche recherche et développement, qui touche les sites de Toulouse et Montpellier, selon des syndicats.

Les manifestants étaient rassemblés à l’appel de la CGT et de SUD, alors que la direction et les représentants syndicaux mènent mardi et mercredi des négociations sur ce plan de restructuration qui prévoit, selon la direction, la suppression de 207 postes en France d’ici à la fin 2015 et le passage à l’autonomie des activités toulousaines en cinq ans.

Lire la suite

Grèce: 2ème jour de grève dans la fonction publique territoriale

AFP, 9 juillet 2013 :

Les fonctionnaires municipaux grecs étaient en grève mardi pour le deuxième jour consécutif pour protester contre les projets du gouvernement de supprimer à terme des milliers de postes afin de sécuriser les versements des bailleurs de fonds internationaux du pays.

La grève de 24 heures est lancée par le syndicat POE-OTA de la fonction publique territoriale après la décision prise par le gouvernement de lancer un plan de mobilité où seraient placés 12.500 salariés du secteur public local.

Une manifestation a démarré mardi dans le centre d’Athènes, après un grand rassemblement lundi, notamment d’officiers de police municipaux à moto.

Lire la suite

Des dizaines d’arrestations en Turquie

On apprend ce matin une nouvelle vague d’arrestation de plusieurs dizaines de militants en Turquie. Parmi les personnes arrêtées se trouvent par exemple Erkan Baş,membre du Comité Central du TKP (Parti Communiste de Turquie), Kamil Tekerek,président de la branche d’Istanbul du TKP et Erçin Fırat,porte-parole de la Fédération des Clubs Idées et responsable de plusieurs organisations constituantes de Taksim Solidarité.

ArrTurquie