Archives quotidiennes : 08/07/2013

Dijon : manifestation contre l’ouverture d’un local de campagne du FN

Dans un communiqué envoyé aux rédactions ce lundi, la Coordination antifasciste de Côte-d’Or entend manifester à proximité du futur local de campagne du Front national qui doit être inauguré ce mercredi 10 juillet, à 18 heures, et ce, en présence de Louis Aliot, l’un des vice-présidents du parti d’extrême droite avec Florian Philippot. C’est d’ailleurs ce dernier qui avait annoncé cette inauguration lors d’une conférence de presse tenue à Fénay (21) le 30 juin dernier (en vue des prochaines élections municipales).

Le 14 juin, lors d'une manifestation à la mémoire de Clément Méric, militant d'extrême gauche tué à Paris lors d'une rixe avec des membres de l'extrême droite. Photo Emmanuel Hasle

Le 14 juin, lors d’une manifestation à la mémoire de Clément Méric, militant d’extrême gauche tué à Paris lors d’une rixe avec des membres de l’extrême droite. Photo Emmanuel Hasle

Dans ce communiqué, on peut y lire notamment : « Le 5 juin, le fascisme tuait en plein Paris. Un mois plus tard, le Front national vient ouvrir un local en plein centre-ville de Dijon pour y présenter sa face respectable en vue des prochaines élections municipales (…) Nous ne sommes pas dupes face aux tentatives de ce parti d’avancer masqué et sommes résolu-e-s à combattre les idées fascistes, réactionnaires, sexistes et homophobes partout où elles se trouvent. Dans un contexte de crise économique majeure et mondialisée, l’extrême droite, les fascistes sont de retour aux quatre coins de l’Europe. »

Lire la suite

Publicités

N’avalons pas la bière jaune d’AB InBev !

dontbuylabatts

Nous sommes sans doute nombreux (et nombreuses) par ces belles journées estivales, à apprécier une petite bière, à la pression ou en bouteille.

Mais pour les employés de la Brasserie Labatt à Saint-Jean dans la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador, sa transparence fraîche et dorée est en train de virer au jaune vomi…

La négociation du renouvellement de leur convention collective a été l’occasion pour leur direction de réclamer des concessions salariales et l’abandon de certains avantages acquis. Inacceptables pour leur syndicat NAPE-NUPGE… les employés sont en grève depuis le 10 avril.

Lire la suite

Bangladesh. Changer la législation, garantir les droits des travailleurs

L’effondrement de l’immeuble Rana Plaza le 24 avril dernier près de Dacca au Bangladesh, est encore dans nos mémoires : 1 129 ouvriers et ouvrières de la couture tués sur leur lieu de travail !

rana1

Nous vous avons demandé à l’époque d’écrire au gouvernement bangladais pour l’inciter « à agir rapidement afin de garantir la liberté d’association et d’améliorer les salaires minima ainsi que les normes de sécurité concernant les 3 millions de travailleurs du textile du pays ».
Nous avons envoyé plus de 14 000 messages et nos voix – avec celles d’autres campagnes et actions – ont été entendues. Un accord fut signé entre organisations syndicales et multinationales de l’habillement pour améliorer la santé et la sécurité au travail.

Mais notre demande concernant la liberté d’association reste à mettre en œuvre.

Lire la suite

Mobilisation ce dimanche contre les expulsions sans relogement

L’Humanité, 8 juillet 2013 :

Plus de cinquante associations, collectifs, syndicats et groupes politiques se sont réunis ce dimanche à 15h pour lutter contre l’expulsions et les discriminations. C’est la deuxième grande manifestation de ce type organisée depuis 2013. La précédente, qui a eu lieu le 25 mai dernier, a rassemblé plus de 1 000 personnes. Non sans une ambiance festive où tambours, djembés, danses et chants étaient au rendez-vous.

C’est sous le soleil de ce dimanche 7 juillet 2013 qu’on entend depuis la Place Saint-Michel : « Liberté, égalité ! Pour qui ? Pour tous ! ».

Lire la suite

Istanbul : Protestations à Kadıköy

L’ouverture du festival de Kadıköy le 7 juillet à Istanbul a rassemblé des milliers et des milliers de personnes. A plusieurs reprises la foule a repris des slogans comme « Gouvernement démission », « A bas la dictature de l’AKP » ou « Ce n’est qu’un début le combat continue ».

Kadikoi

Nouvelle journée de mobilisation en Egypte

Des dizaines de milliers d’opposants à Mohamed Morsi étaient rassemblés dimanche 7 juillet en Egypte, notamment sur la place Tahrir au Caire, dans une démonstration de force destinée à prouver que l’ex-président islamiste a été renversé par une révolution populaire et non un coup d’Etat.

Des milliers d'opposants au président déchu Mohamed Morsi se sont rassemblés place Tahrir au Caire, le 7 juillet. | AP/Khalil Hamra

Des milliers d’opposants au président déchu Mohamed Morsi se sont rassemblés place Tahrir au Caire, le 7 juillet. | AP/Khalil Hamra

Alors que des avions de chasse rasaient les toits de la capitale, lâchant derrière eux une fumée aux couleurs du drapeau national, la place Tahrir était noire de monde pour une mobilisation se voulant pacifique, après des heurts d’une rare violence vendredi entre pro et anti-Morsi. De leur côté, les islamistes continuaient à mobiliser leurs troupes pour maintenir la pression sur l’armée, qui détient M. Morsi depuis sa destitution, et dénoncer l’« Etat policier » qu’elle a instauré, selon eux.

Lire la suite