Tourcoing : grève au service médecine polyvalente du CH Dron

Cet après-midi, des infirmières du service de médecine polyvalente dit 2e C, ont fait grève et envisagent de poursuivre leur mouvement jusqu’à obtention de leurs revendications.

Leurs doléances ? Une infirmière et une aide-soignante en plus. Car depuis la requalification, en novembre dernier, du service endocrinologie en médecine polyvalente (service qui accueille tous types de pathologies), elles estiment que la charge de travail n’est plus supportable. « Deux aide-soignantes sont en arrêt pour dépression, explique Laurence Flament, infirmière. Nous accueillons désormais des patients complètement différents, plus âgés, avec des démences parfois, des pathologies plus lourdes… » Un service qui compte 25 lits, deux infirmières le matin et l’après-midi et une la nuit. « Ça fait des mois qu’on a tiré le signal d’alarme. Au début, on s’est dit, c’est l’hiver, ça ira mieux ensuite, mais ça continue », déclare Laurence Boudry, infirmière depuis 30 ans au CH Dron.

« On nous a dit de nous réorganiser, que ça allait s’améliorer, mais ce n’est pas vrai du tout, il faut des bras. Dans notre service, équipes soignantes et infirmières ont 1 900 heures supplémentaires à récupérer, soit 1,5 poste à temps plein », détaille Muriel Détré, infirmière et déléguée CGT. «On vient travailler la peur au ventre en prenant les transmissions face à la charge de travail et puis il y a le risque d’erreurs. Et quand on repart chez nous, on a peur d’avoir oublié quelque chose », poursuit-elle. Les infirmières ont sensibilisé hier matin leurs collègues des autres services, « il y a de la souffrance dans bien des services », assurent-elles. Elles affirment aussi que tout leur service est en grève. Ce qui n’est pas l’avis de Didier Nonque, directeur général, « c’est un mouvement d’humeur. Il n’y a pas de grévistes parmi le personnel du service, mais un certain nombre de personnes solidaires. » Pour lui, impossible d’embaucher, « tous les budgets au niveau national sont en baisse, Tourcoing n’y échappe pas. Ailleurs on supprime des postes. Tourcoing, ces dernières années, en a créé », explique-t-il, tout en étant conscient du problème. « Bien sûr la charge de travail est importante, mais comme dans tous les autres services. Nous avons écouté l’avis du chef de pôle qui a estimé qu’on ne pouvait pas privilégier ce service par rapport à un autre. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s