Archives quotidiennes : 02/07/2013

Egypte, 2 juillet, 23 h: Good morning Revolution

Foules anti Morsi immenses partout. Les trois places où étaient appelé les égyptiens par Tamarod sont archi pleines. C’est toujours la fête. Feux d’artifice et immenses lettres lumineuses sur des immeubles place Tahrir avec écrit « Dégage » ou d’autres choses comme l’alliance de la croix et du croissant. Musique, chants, danses,  les égyptiens sont heureux. Le pouvoir, pour le moment, c’est eux, ni l’armée ni les Frères Musulmans. Et c’est un monde heureux, de respect des autres, de fraternité et de solidarité où la ségrégation entre les sexes et les religions, les âges et les milieux, n’existe plus.

!cid_part1_00010400_09050708@wanadoo

Je me demande s’il n’y a pas encore plus de monde dans les rues que les jours précédents, surtout en province et en particulier dans les petites villes . Les choses ont beaucoup changé en deux ans à la campagne, en particulier en Haute Egypte, la plus attardée politiquement, et là où il y a eu certainement le plus de transformations. Beaucoup ont été souvent aux manifestations à Tahrir et sont revenus avec cette expérience. Aujourd’hui, ils animent celles des provinces jusque dans les villages.

Ces manifestations ne sont pas indépendantes de la contestation économique. A la grande usine textile de Mahalla, il y aurait eu la semaine dernière plus de 200 débrayages. Et regardez  ci-dessous la manif à Mahalla ce soir, la plus grande ville industrielle d’Egypte, 500 000 mille habitants, une véritable marée humaine, une immense manifestation ouvrière.

Lire la suite

Publicités

Turquie : Commémoration du Massacre de Sivas

Le 2 juillet 1993, un groupe d’islamistes ont attaqué et mis le  feu à l’hôtel Madimak de Sivas (au centre de la Turquie) tuant ainsi 37 personnes. Vingt ans plus tard, ce 2 juillet 2013, des manifestations ont eu lieu dans différentes villes de Turquie en mémoire des victimes et contre l’actuel régime réactionnaire.

Commémoration du massacre de Sivas à Izmir, 2 juillet 2013 :

Izmir207

Lire la suite

Egypte, 2 juillet, 19 h 00: révolution acte II

Egypte, 2 juillet, 19 h 00: révolution acte II

Foule énorme dans les rues du Caire et des villes d’Egypte. Ce qui montre que les égyptiens n’attendent pas que l’armée fasse le boulot à sa place, ou passe un compromis avec Morsi, contrairement à ce que dit la correspondante de France Info au Caire qui prend ses souhaits pour la réalité.

Ambiance toujours très festive. Le slogan dominant aujourd’hui « il partira, nous resterons ». Des chants contre la mère de Morsi. Ah si elle avait connu l’avortement My god ! Bref la foule se libère. Absence de manifs importantes des Frères Musulmans sauf place Rabea al-Adaweya ( le Caire) mais il n’y a aucune commune mesure avec les anti Morsi. Ils semblent avoir disparu. Le navire coule.

Le mouvement du 6 avril (démocrate révolutionnaire) demande des élections avant trois mois. Il semble y avoir du flou à la tête de Tamarod et du Front du 30 juin qui avaient appelé à la désobéissance civile et qui viennent il y a quelques instants de rejeter l’idée d’un projet de référendum de Morsi, par contre  certains à leurs têtes parlent maintenant d’élections. Et d’autres ont dit qu’ils iraient à la réunion de préparation de la feuille de route de l’après Morsi organisée par l’armée et notamment la suite électorale avec les autres partis d’opposition, gouvernement technocratique de transition, présidence du chef de la Haute Cour Constitutionnelle et tutti quanti…ils se font même représenter par Baradei, le type du politicard, bien qu’ils aient dit qu’ils n’iraient pas hier. Ah le crétinisme électoral ! Le mouvement continuera sans eux.

Lire la suite

Egypte, 2 juillet, 15 h 30: le peuple accepte le soutien de l’armée mais ne veut pas d’un gouvernement militaire

Une heure trente avant la fin de l’ultimatum populaire, les gens continuent à s’amasser place Tahrir et devant le palais Qubbal. Première tente érigée devant le palais. Quatre portes du palais sont bloquées (sauf que Morsi serait ailleurs. Quand on dit deux jours à l’avance qu’on va traquer la bête dans sa tanière, c’est sûr qu’elle cherche une autre cachette. Qubal, dérivatif ? ).

C’est la débandade chez les Frères Musulmans. Le procureur général d’Egypte vient de déclarer qu’il a démissionné il y a quatre jours, mais que Morsi n’a pas voulu. Le pauvre ! Trois nouveaux ministres viennent de démissionner, pétrole, finance et du plan. Les bus pour aller à l’aéroport sont archi bondés. Le cabinet du premier ministre Qandil vient une troisième fois d’annoncer sa démission globale. Le ministre de la Justice dément. Ce doit être le seul qui reste. Même chez les rois, ça ne va plus, la princesse Fawzia est morte ce matin. A ces démissions, s’ajoute aussi la désobéissance civile qui semble se répendre un peu
partout dans des provinces, et au Caire.

Lire la suite

Plus de 140 000 personnes sans domicile en France en 2012

Environ 141 500 personnes, dont 30 000 enfants, étaient sans domicile en France au début de l’année 2012, soit une progression de près de 50 % depuis 2001, selon une étude de l’Insee rendue publique mardi 2 juillet.

3440079_3_84d0_sur-les-81-000-adultes-recenses-dans-les_31b799364f503e81e03020d78db9335e

Deux personnes concernées sur cinq sont des femmes, relève cette enquête qui porte sur des individus ayant fréquenté les services d’hébergement ou de restauration dans les agglomérations de plus de 20 000 habitants, entre le 23 janvier et le 3 mars 2012.

Lire la suite

A Saint-Lupicin, près de 200 salariés de l’entreprise Bourbon sont en grève

La Voix du Jura, 2 juillet 2013 :

Le mouvement a débuté lundi 1er juillet pour une durée illimitée.

« On ne demande pas d’argent, on veut seulement garder nos acquis et continuer de travailler ici dans cette entreprise qui est la seule du groupe à l’équilibre « , témoignait ce salarié qui travaille sur le site de Saint-Lupicin depuis 35 ans et qui a entamé la grève depuis lundi 1er juillet à 16 h 30 tout comme près de 180 employés à l’appel d’une intersyndicale CGT-CFDT. Un mouvement de grève qui a été lancé suite à l’annonce par la direction à compter du 1er juillet du gel des salaires et des primes, de la suppression de la 40e heure et du passage de 10 à 1,7 journées de RTT.

Lire la suite

Egypte, 2 juillet, 13 h 30: Vers une 2ème révolution considérable ?

Alors que les Frères Musulmans et leurs alliés islamistes appelaient les égyptiens à descendre dans la rue dés ce matin pour défendre Morsi et la légitimité électorale, il y avait très peu de monde à leurs manifestations. C’est la débandade dans ce camp. Des dirigeants islamistes sont arrêtés dans les aéroports, tentant de fuir. Selon l’agence de presse moyen orientale Mena, 12 ministres auraient déjà démissionné, les deux portes paroles de Morsi et du gouvernement, et le cabinet du premier ministre a déjà annoncé sa démission deux fois ce matin, repris deux fois par des démentis. D’après CBC, Obama viendrait de lâcher Morsi en disant que la démocratie est plus importante que les élections. Donc on peut faire la même chose partout, la révolution partout ?

Vidéo de la plus grande manifestation de l’histoire de l’humanité:
magnifique

Par contre, une foule est déjà en train de se rassembler devant le palais présidentiel Qubbal où serait caché Morsi, bien avant la fin de l’ultimatum lancé par Tamarod à Morsi pour qu’il dégage, à savoir 17 h aujourd’hui. Ce qui veut dire deux choses, que Morsi est foutu mais aussi que les manifestants n’attendent pas sur l’armée pour qu’elle fasse le boulot à leur place. Que leurs illusions sur l’armée sont plus que limitées, qu’ils étaient contents que l’armée les soutiennent mais c’est eux qui dirigent. On peut s’attendre, ce qui a déjà commencé dans trois gouvernorats, s’étende partout, à savoir que les manifestants chassent tous les Frères Musulmans et Islamistes de leur positions politiques et s’emparent des gouvernorats et municipalités. Et pareil pour les biens des Frères ultra riches comme la famille qui possède la chaine de supermarché ZAD appartenant à l’homme fort des Frères Musulmans qui ont déjà été brûlés et pillés à un endroit. La révolution politique et une amorce de révolution sociale !

Jacques Chastaing