Archives quotidiennes : 29/06/2013

La Santé, l’Action Sociale et la protection sociale en péril

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°33« , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le secteur de la Santé et de l’Action Sociale, piloté par les Agences Régionales de Santé, est bien plus soumis à la recherche de la rentabilité et des économies qu’à répondre aux besoins des usagers.

100_8337

Le secteur de la Santé et de l’Action Sociale est régi par la loi HPST (hôpital, patients, santé et territoire), dite loi Bachelot, de 2009. On se rappelle, à l’époque, de l’indignation et des déclarations de François Hollande, alors premier secrétaire du PS, contre les dépassements d’honoraires et les franchises médicales, une réelle injustice, que le Parti Socialiste s’était engagé à supprimer.

Lire la suite

Publicités

Medeni Yıldırım, assassiné par le militarisme à Lice

Son nom est Medeni Yıldırım. Il avait 18 ans. Il a été tué de deux balles tirées dans la poitrine par un soldat turc alors qu’il s’opposait à l’extension d’un camp militaire à côté de son village.

Med

Il a été tué parce qu’il voulait la paix chez lui et pour le monde entier. Maintenant qu’il est parti, qu’on se souvienne de lui et de tous ceux qui ont été tués pour la même raison.

Qu’il repose en paix.

Lice, Turquie, 28 juin 2013

Réquisition de logements vides à Caen : Soutien et Solidarité avec les familles expulsées

Communiqué de l‘Initiative Communiste-Ouvrière, 29 juin 2013 :

Réquisition de logements vides à Caen : Soutien et Solidarité avec les familles expulsées et avec l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions

En ce début du XXIème siècle, en France, dans un des pays les plus riches du monde, il y a des êtres humains qui n’ont pas de logements décents ou pas de logement du tout. Pire, l’Etat et les gouvernements successifs jettent des familles entières à la rue, sans solution de relogement. Leur seul tort ? Se prendre de plein fouet les conséquences désastreuses (austérité, précarité, chômage et misère) d’un système absurde et inhumain, le capitalisme, qui place les profits, la sacro-sainte « propriété privée » et le droit de propriété bien devant le droit à un logement pour tous, la dignité et la vie humaine.

solidariteaveclesexpulsescaenrequisition 003

L’existence même des expulsions est une barbarie. Une barbarie institutionnalisée et défendue par l’Etat.

Et l’Etat expulse même des centres d’hébergement d’urgence (115).

Lire la suite

Atemax : La grève continue, la préfecture menace de réquisition

Sud Ouest, 29 juin 2013 :

Le mouvement est reconduit jusqu’à lundi midi et la venue du directeur général du groupe. à tout moment, le préfet peut réquisitionner les chauffeurs.

Le préfet mettra-t-il sa menace à exécution ? Hier après-midi, Denis Conus a signé un arrêté de réquisition des chauffeurs d’Atemax (ex-Ferso Bio) afin qu’ils ramassent les cadavres d’animaux morts dans la région Sud-Ouest. En fait, il a donné un délai de 48 heures, le délai court donc jusqu’à dimanche, avant de déclencher la réquisition.

Le ramassage s’effectuerait alors à partir de lundi matin. D’ici-là, le préfet compte bien qu’un accord soit trouvé entre les salariés d’Atemax et de Soleval, et la direction d’Akiolis, groupe qui dirige les deux sociétés d’équarrissage précitées.

Lire la suite

Rassemblement contre la répression anti-syndicale au centre hospitalier d’Arcachon

Sud Ouest, 29 juin 2013 :

Près de 80 personnes étaient rassemblées devant l’entrée du centre hospitalier d’Arcachon, à la Teste-de-Buch, hier après-midi. Une manifestation comprenant des représentants des syndicats (CGT, CFDT, FO, Coordination santé solidarité Gironde), et l’Association des usagers, tous unis pour soutenir une infirmière, Sylvie Delmas. Cette salariée, qui est aussi secrétaire du syndicat CGT de l’hôpital, a été convoquée hier par sa direction pour passer en conseil de discipline avec la menace de 15 jours d’exclusion pour « manquement à son devoir de réserve ».

Tout est parti d’un article de presse (« Sud Ouest ») qui rapportait que Sylvie Delmas s’était exprimée lors d’une réunion du comité de défense de l’hôpital d’Arcachon, en tant que syndicaliste, pour dénoncer des dysfonctionnements dans ce nouvel hôpital. L’article parlait « d’accidents » survenus en pédiatrie. Il s’agissait plutôt « d’incidents », et un démenti a été formulé par le journal en ce sens. Ce qui n’a pas empêché la mise en cause de l’infirmière par sa direction.

Pour Yamina Kraria, du bureau UD-CGT Gironde, « c’est un conseil de discipline complètement inadapté, car Sylvie Delmas n’a fait que son devoir de militante syndicale. Elle a dénoncé certaines choses qui sont la conséquence de la réduction du personnel et des budgets dans les hôpitaux. »

Lire la suite