Un jeune Malien expulsé de France à la veille du bac

Le Dauphiné Libéré, 20 juin 2013 :

Sa scolarité s’est brutalement stoppée dans un train entre Pau et Tarbes. Cheikh Kouyaté, 18 ans, en 1 ère au lycée Armorin de Crest, a été arrêté le 9 juin dernier alors qu’il rentrait dans la Drôme pour passer un examen après un stage d’entreprise dans une société basée à Pau. Son crime : ne pas être français.

Placé au centre de rétention d’Hendaye, il a été expulsé vers Bamako (Mali) le samedi 14 juin au terme de sa garde à vue, où il a fait l’objet d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière par le tribunal administratif de Pau.

« J’ai réussi à joindre Cheikh au téléphone : il était en pleurs »

Scolarisé depuis deux ans dans le lycée de la cité crestoise, où il prépare des études de comptabilité, ce Malien, en situation irrégulière, est considéré comme un bon élève, sérieux et respectueux.

« Quand il est arrivé en France il y a trois ans, Cheik rêvait de devenir footballeur… mais son rêve a tourné court, se souvient Lydia Da Silva Reis, sa professeur d’anglais. Je ne savais pas qu’il était en situation irrégulière sur le territoire français, mais je savais qu’il galérait un peu. Cheikh est un élève sérieux, attentif et travailleur. Aujourd’hui, nous sommes très affectés par ce qui vient d’arriver à Cheikh. J’ai réussi à le joindre au téléphone et il était en pleurs et ne comprenait pas pourquoi il avait été expulsé. Il m’a dit qu’il voulait obtenir son visa pour revenir en France pour passer son bac. Avec mes collègues, nous essayons de voir comment nous pouvons nous mobiliser pour appuyer sa demande de visa », rajoute Lydia Da Silva Reis.

Cheikh Kouyaté bénéficiait d’un contrat “jeune majeur” auprès de l’aide sociale à l’enfance, un dispositif réservé aux majeurs âgés de moins de 21 ans qui connaissent des difficultés.

Une preuve selon ses soutiens de la réussite de son intégration.

Publicités

2 réponses à “Un jeune Malien expulsé de France à la veille du bac

  1. Je suis écoeuré d’une telle chose. Ce n’est pas ma conception de la France et de ses valeurs. Je te présente, cher Sheik, si tu me lis, mes plus sincères excuses pour ce comportement qui salit l’image de mon pays.

    J'aime

  2. A titre individuel, évidemment qu’on lui souhaite d’arriver à revenir passer son Bac ici, D’un autre côté, quand les riches quittent la France ou se débrouillent pour ne pas payer d’impôts en France comma Mital et Amazone, avec quel impôt on va payer le correcteur du Bac?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s